Affaire Jubular : le procureur de Toulouse s’exprimera à temps pour éviter les « fausses nouvelles »

0
7

Poussé par une pétition sur les réseaux sociaux lui demandant de « prendre la parole » dans l’affaire Jubillard, le jeune infirmier disparu dans le Tarn, le procureur de Toulouse Dominique Alzeari a répondu qu’il communiquerait à temps pour « empêcher la diffusion de fake news ».

Six mois après la mystérieuse disparition de Delphine Jubular, on est toujours sans nouvelles de l’infirmière de 33 ans. Elle a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre dans le Tarn, à Cagnac-les-Mines. Certains s’impatientent. la pétition lancé samedi 5 juin, intitulé « La vérité pour Delphine et ses amours », a déjà plus de 13 000 signatures. Une pétition pour demander « que le procureur parle » pour faire le point sur la disparition de Delphine Jublar. Le procureur de Toulouse elle répond qu’il « communiquera le moment venu, pour éviter les fausses nouvelles. »

« Six mois sans fin pour les êtres chers »

« Nous voulons que le procureur s’exprime. Les enfants, les familles, les amis, les collègues ont besoin de la vérité », peut-on lire dans la pétition, postée par une personne nommée Magali de Toffoli. « Six mois, ce n’est pas beaucoup pour les détectives, mais pour le plus proche parent, c’est interminable. »

« Je communiquerai pour empêcher la propagation de fausses nouvelles. » – Dominique Alzeari, procureur de la République de Toulouse

Intéressé par cette pétition, le procureur de la République de Toulouse Dominique Alzeari a fait un point. Il rappelle dans un communiqué « le principe du secret de l’instruction, règle fondamentale qu’il est important de respecter et qui est indispensable pour tous nos concitoyens ».

Il ajoute: « je vais communiquer évidemment dans ce cas, comme je procède systématiquement, au bon moment et surtout pour éviter de diffuser de fausses nouvelles en cas d’évolution majeure de l’affaire ».

Le procureur ajoute que« Une enquête judiciaire est en cours menée par » deux juges d’instruction qui commettent les faits et ouvrent de multiples enquêtes qui se poursuivent, sans avoir à en informer le procureur et les parties, sauf dans les cas prévus par la loi.

#Affaire #Jubular #procureur #Toulouse #sexprimera #temps #pour #éviter #les #fausses #nouvelles

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]

Laisser un commentaire, votre avis compte!