Assassinat d’Idriss Déby: Voici le rôle des services secrets français révélés

0
188

Kingabé Ogouzeimi de Tapol, interviewé sur la chaîne YouTube Chaditude par Migo Natolban, un militant tchadien, porte-parole du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT), explique que les rebelles FACT sont la famille qui veut partir en premier. Deby pleure avant de se rendre à N’Djamena et d’évincer le Conseil militaire de transition dirigé par Mahamat Deby ITNO, le fils du défunt chef de l’Etat.

Selon leur porte-parole, il est étrange que les rebelles FACT soient actuellement préoccupés par les funérailles de la famille Deby plutôt que par les institutions tchadiennes qu’ils prétendraient défendre contre la confiscation de la famille Deby. Cette position FACT est d’autant plus étrange que le Conseil Militaire de Transition a déjà dissous toutes les institutions du Tchad et rien n’empêche le fils de Deby de suivre son père.

Et si le FAKT était en fait un instrument des services secrets français pour accélérer le processus de succession familiale, alors qu’Idris Deby ITNO devenait de plus en plus connu pour ses positions défavorables? Une hypothèse à ne pas négliger, car tout le monde sait que tout mouvement rebelle qui éclate dans un pays africain du district français est surtout l’émanation des services secrets français.

Rappelons qu’il devient de plus en plus évident qu’Idris Deby Itno n’est pas mort en première ligne de la lutte contre les rebelles FACT, mais a été assassiné. Par qui? Personne ne sait rien pour le moment, mais la France officielle en sait beaucoup, elle s’est empressée de reconnaître le Conseil militaire de transition, malgré les institutions tchadiennes.

ref: camerounweb

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]

Laisser un commentaire, votre avis compte!