EM – Affaire Tapie-Crédit Lyonnais : Stéphane Richard écope d’un an de prison avec sursis

0

Stéphane Richard, PDG d’Orange, a été condamné mercredi par la cour d’appel de Paris dans l’arbitrage controversé entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais 2008 à un an de liberté surveillée et 50 000 euros d’amende. Après un acquittement général en première instance en juillet 2019, la directrice de cabinet du ministre de l’Économie de l’époque, Christine Lagarde, a été reconnue coupable de complicité de détournement de biens publics. L’ancien juge Pierre Estoup et l’avocat historique de Bernard Tapie, Maurice Lantourne, ont été condamnés à trois ans d’emprisonnement et 300 000 euros d’amende ou à une interdiction d’exercer pendant cinq ans pour escroquerie.

Portraits d’avocats et de juges, tribunal rapports, évolutions juridiques, Affaires en cours… Recevez toutes les deux semaines la newsletter Justice et Avocats, enrichie de la liste des avocats Le Point / Statista.

Qu’est-ce qu’il s’en soucie ! Est-ce pour cela qu’il quitte son poste de PDG d’Orange pour rejoindre le gratin des élites parisiennes, le CAC 40 et les trusts ?
NON alors Basta !

Nous devons garder une emprise serrée sur les travailleurs de la lampe pour cacher les vraies responsabilités dans ce dossier.

Lire les articles de la rubrique Justice,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQPolitique de confidentialitéPolitique de cookiesCrédit d’impôtTutoriel vidéoPublicitéContactPlan du siteMentions légalesCGUCGV Charte de modérationArchive

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu Point inclus dans votre annonce.

Pour cela, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

Keywords:

Orange S.A.,Stéphane Richard,Bernard Tapie,Christine Lagarde,Orange S.A., Stéphane Richard, Bernard Tapie, Christine Lagarde,,,,,bernard tapie,adidas,Christine Lagarde,Crédit Lyonnais,Claude Guéant,,,,Économie-Procès-Justice-Alerte-Police et justice-Bernard Tapie-Stéphane Richard-Orange,