EM – Biathlon : la Coupe du monde continue, les JO en vue – rapport du narrateur

0

Par

AFP

27/11/2021 à 7h54

Lire pendant 5 minutes

La France et la Norvège, emmenées par le triple champion en titre Johannes Boe et l’enfant prodige Sturla Laegreid, reprendront leur duel habituel avec le départ de la Coupe du monde de biathlon samedi à Östersund.

Le départ de cette édition commencera inévitablement en 2021-22 servira de prélude et de tremplin au grand rendez-vous hivernal, les Jeux Olympiques de Pékin (4-20 février).

Comme tous les quatre ans, l’ombre des Jeux Olympiques plane sur le départ de la saison. Entre bataille pour la grosse boule de cristal et recherche d’une médaille d’or, les biathlètes doivent trouver le bon compromis qui pourrait rebattre les cartes et la hiérarchie de la piste.

Ce flou est également entretenu par les questions de Johannes Boe sur l’état formel. L’homme a souffert d’un gros rhume avec 52 victoires (à 28 ans) sur le test de la 13e échelle avant la reprise de la Coupe du monde.

Boe est revenu des Jeux Olympiques 2018 à Pyeongchang avec un bilan mitigé en solo (1 médaille, or en simple) et donc concentré sur Pékin. 24), qui l’a menacé jusqu’à la dernière course en 2020-2021 avant qu’il n’obtienne finalement 13 petits points au classement général.

Mais le sensationnel Laegreid, qui n’a joué qu’une saison complète dans l’élite (7 succès individuels, dont 2 médailles d’or mondiales) et s’est avéré être le biathlète le plus impressionnant derrière la carabine en pleine pandémie de Covid-19 , devra s’en sortir avec un facteur clé : le retour du public. Sera-t-il tout aussi à l’aise avec les cris et les encouragements de la foule ? Ce sera l’autre inconnue de la saison.

Pour les Français en revanche, il est hors de question de faire des calculs et de ne penser qu’aux jeux. C’est le message de votre coach Vincent Vittoz.

“Il y a de la concurrence dans l’équipe et il n’y a que quatre places dans les courses individuelles et dans le relais aux JO”, explique le patron des Bleus. Le début de saison servira de référence pour cette sélection. Olympia, c’est mieux de bien commencer.”

Même s’il se rend compte qu'”il n’y a pas de leader confirmé”, Vittoz assure que le côté de Martin Fourcade est en fait “à l’envers”.

La réalité est bien plus nuancée, alors que les bleus n’ont pas enthousiasmé les Norvégiens la saison dernière. Leur seule arme a été le deuxième titre mondial qu’Emilien Jacquelin a décroché à la poursuite à Pokljuka.

Malgré trois victoires et des annonces fortes et claires Avec de grandes ambitions mondiales, Quentin Fillon- Maillet s’est retrouvé bloqué à la 3e place du classement général pour la troisième année consécutive, mais il n’est pas question de changer le discours pour le Jurassien de 29 ans.

“Je ne veux pas me cacher derrière des buts ce serait en baisse. Je veux juste voir très haut. Plus c’est possible, plus j’ai d’expérience, je peux me calmer et me rapprocher de moi-même. “Une médaille d’or olympique.” il a dit.

Pour Emilien Jacquelin, la terrible fracture du poignet gauche survenue cet été a perturbé sa préparation et surtout l’a ramené à un objectif important : les Jeux Olympiques.

“Les plans sont à l’étude avec cette blessure, a-t-il déclaré. Les matchs vont être le défi qui me passionne le plus que de jouer le classement général.”

Chez les femmes, il sera très difficile pour les Françaises, qui s’en tiennent à deux exercices très délicats, de déjouer le duo norvégien Tiril Eckhoff-Marte Olsbu Roeiseland. Surtout, l’urgence est de trouver un remède aux maladies récurrentes des Femmes Bleues derrière le canon.

“Nous avons besoin de plus d’exigences de travail”, admet Jean-Paul Giachino, responsable du tournage. Vous avez la technique, mais si un athlète échoue, c’est qu’il se laisse ternir par les émotions. Changé de coach trois fois en trois ans, la valse du coach n’a pas aidé. »

En cliquant sur « Je m’abonne », vous consentez à ce que Challenges utilise votre adresse e-mail pour envoyer la newsletter. Vous confirmez avoir pris connaissance de nos Conditions Générales d’Utilisation et de notre Politique de Confidentialité, qui vous informent sur les modalités de traitement de vos données et les possibilités d’exercer vos droits sur ces données. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant les liens de désinscription ou en nous contactant à [email protected] contacter

En cliquant sur « Je m’abonne », vous consentez à ce que Challenges utilise votre adresse e-mail pour envoyer la newsletter. Vous confirmez avoir pris connaissance de nos Conditions Générales d’Utilisation et de notre Politique de Confidentialité, qui vous informent sur les modalités de traitement de vos données et les possibilités d’exercer vos droits sur ces données. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant les liens de désinscription ou en nous contactant à [email protected] contacter

Si vous souhaitez modifier vos centres d’intérêt, vous pouvez toujours cliquer sur le lien Notifications situé en bas de toutes les pages du site.

Keywords:

Biathlon,Markéta Davidová,Östersund,World,Biathlon World Cup,Johannes Thingnes Boe,Biathlon, Markéta Davidová, Östersund, World, Biathlon World Cup, Johannes Thingnes Boe,,,,,,,