EM – Condamné dans l’affaire Tapie, Stéphane Richard dans un siège éjecté – Rapport de caissier

0

Par

Défis.fr

24 novembre 2021 à 9h02

3 minutes de lecture

Le patron d’Orange Stéphane Richard a été condamné à un an de liberté surveillée et 50 000 euros d’amende dans l’affaire Tapie. Une décision qui devrait accélérer son départ de l’opérateur.

Stéphane Richard, PDG d’Orange, a perçu mercredi 24 2008 environ 400 millions d’euros. À l’époque, Stéphane Richard était directeur de cabinet de la ministre de l’Économie, Christine Lagarde, aujourd’hui à la tête de la Banque centrale européenne (BCE). Lagarde a été condamné pour négligence par la Cour de justice de la République dans cette affaire, mais a été libéré de prison en 2016.

Quelques heures plus tôt, l’AFP avait annoncé qu’Orange serait condamné à trois ans de prison, dont deux sur mise à l’épreuve, contre Stéphane Richard, mercredi 24, pour son implication présumée dans le paiement litigieux de l’Etat pour régler le différend entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais. Par ailleurs, une amende de 100 000 euros a été demandée.

Cette condamnation pourrait mettre un terme à la carrière de Stéphane Richard chez Orange, dont il est devenu directeur général en 2010, le mandat actuel de quatre ans, qui prend fin en mai 2022, mais qui lui en tant que chasseur de têtes Spencer Stuart a été recruté par le conseil d’administration du groupe il y a quelques semaines, selon les mêmes sources.

Stéphane Richard, qui affirme avoir fait son travail et joué un rôle mineur dans le processus d’arbitrage avait bénéficié d’un acquittement à l’issue du premier procès en 2019, dans lequel il était systématiquement présent en tant qu’affaire aux audiences, et a bénéficié d’une large couverture médiatique.

Il a assisté à la quasi-totalité des audiences de la cour d’appel, ce qui est également censé se dérouler un verdict contre quatre autres accusés. La volonté de Stéphane Richard de rester président d’Orange pourrait s’avérer vaine en cas de décision de justice sévère. Le ministre français de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire a répété la position du gouvernement dans le passé : les chefs de groupes publics doivent démissionner s’ils sont condamnés.

Orange

En cliquant sur « Je m’abonne », vous consentez à ce que Challenges utilise votre adresse e-mail pour envoyer la newsletter. Vous confirmez avoir pris connaissance de nos Conditions Générales d’Utilisation et de notre Politique de Confidentialité, qui vous informent sur les modalités de traitement de vos données et les possibilités d’exercer vos droits sur ces données. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant les liens de désinscription ou en nous contactant à [email protected] contacter

En cliquant sur « Je m’abonne », vous consentez à ce que Challenges utilise votre adresse e-mail pour envoyer la newsletter. Vous confirmez avoir pris connaissance de nos Conditions Générales d’Utilisation et de notre Politique de Confidentialité, qui vous informent sur les modalités de traitement de vos données et les possibilités d’exercer vos droits sur ces données. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en utilisant les liens de désinscription ou en nous contactant à [email protected] contacter

Si vous souhaitez modifier vos centres d’intérêt, vous pouvez toujours cliquer sur le lien Notifications situé en bas de toutes les pages du site.

Keywords:

Orange S.A.,Stéphane Richard,Bernard Tapie,Christine Lagarde,Arbitration,Court of appeal,Orange S.A., Stéphane Richard, Bernard Tapie, Christine Lagarde, Arbitration, Court of appeal,,