EM – Des maires de droite et du centre réunis autour d’Edouard Philippe

0

Par

AFP

le 29/08/2021 à 15h46

3 minutes de lecture

Quarante maires de droite modérée et du centre, dont l’ancien Premier ministre Edouard Philippe, se sont réunis dimanche à Fontainebleau (Seine-et-Marne) et se sont engagés à “peser” politiquement sur la présidentielle de 2022. </ réunion a marqué le retour proche de deux associations d'élus : "La France audacieuse" du maire de Nice Christian Estrosi, qui a quitté Les Républicains il y a trois mois, et "La République des maires" de l'Aédile d'Angers Christophe Béchu, Ex -LR depuis 2017.

En coulisses se trouve un espace politique de droite plus propice à Emmanuel Macron, dont la figure de proue, s’il en émerge davantage, pourrait à terme devenir Edouard Philippe. Parmi les participants dimanche figurait le réseau habituel de l’ancien Matignon, du maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc à celui de Toulon Hubert Falco, en passant par Alain Chrétien (Vesoul), Arnaud Robinet (Reims) etc.

Avec c’est une nouvelle étape dans la consolidation de ces galaxies qui a été franchie, avec 2022 en vue. La politique dans les mois à venir », a résumé M. Béchu, dont l’association tiendra son congrès chez M. Philippe au Havre début octobre.

M. Estrosi a pour sa part précisé le positionnement de ces maires, tous deux toute structure de parti” et “des partenaires fidèles de l’Etat”.

nous a permis de faire face aux grandes peurs de nos concitoyens”, s’est félicité le maire de Nice, qui a claqué la porte à l’occasion des élections régionales LR.

Mais “nous ne voulons être le tremplin d’aucun candidat”. dans notre patrie », a fulminé le maire de Nice.</ Au fond, ces élus veulent insister sur le fait que « cette campagne présidentielle ne passe pas à côté des enjeux soulevés par les organisations territoriales et locales », a souligné M. Béchu.

Compte tenu de la fait que s la règle de non-cumul des mandats signifie que les maires ne peuvent plus “parler au parlement”, a déclaré Estrosi, qui a voulu “soutenir la réflexion du chef de l’Etat et de son gouvernement sur les nouvelles phases de décentralisation”. », notamment en lien avec la révision de la loi 3DS, qui est attendue prochainement en assemblée.

Par ailleurs, MM. Béchu et Estrosi se sont dit offensés par la « brutalité » avec laquelle la succession au sein de la puissante association organisé par le maire de France (AMF), actuellement dirigé par le maire LR de Troyes François Baroin. Ce dernier a annoncé qu’il transmettrait le témoignage au maire LR de Cannes David Lisnard, qui continuera à travailler avec le vice-président André Laignel, maire PS d’Issoudun.

Dans ce cadre, une réflexion a été engagée dimanche. , une concurrente Développer la liste avant de soumettre les candidatures le 8 septembre.

Votre adresse sera utilisée pour envoyer les newsletters qui vous intéressent. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, mise à jour par la loi du 6 août 2004, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données vous concernant en écrivant à l’adresse Abonnements @ challenges.fr. écrire

Votre adresse sera utilisée pour envoyer les newsletters qui vous intéressent. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, mise à jour par la loi du 6 août 2004, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données vous concernant en écrivant à l’adresse Abonnements @ challenges.fr. écrire

Keywords:

Édouard Philippe,Mayor,French presidential election,The Republicans,Right-wing politics,Christian Estrosi,Édouard Philippe, Mayor, French presidential election, The Republicans, Right-wing politics, Christian Estrosi,,