EM – Géraldine Pailhas : Votre attitude à contre-courant dans les scènes de baisers avec ses partenaires comédiens

0

L’actrice Géraldine Pail a récemment confié à Madame Figaro ses scènes intimes avec ses co-stars, notamment Guillaume Canet, avec qui elle a joué dans le film Espion(s).

Quand il s’agit de tout dans les films s’est bien passé et Tender and Bleeding, c’est que les téléspectateurs pourront bientôt retrouver Géraldine Pailhas, mais l’actrice originale marseillaise a déjà travaillé dans de nombreuses productions. L’une de ses interviews avec Madame Figaro portait sur le film en question, Spy(s), dans lequel elle jouait aux côtés de Guillaume Canet. Ce film de Nicolas Saada sera également diffusé sur Arte ce mercredi 24 novembre à 20h55 et si Guillaume Canet a la lourde tâche de séduire le personnage de Géraldine Pailhas, nul doute que cette dernière n’a eu aucun mal à conquérir des audiences quand il est sorti en salles en 2009.

A cette occasion, Géraldine Pailhas s’est entretenue avec Madame Figaro, qui a surtout voulu en savoir plus sur sa relation avec ses co-stars, surtout quand son Personnage a dû se rapprocher d’eux physiquement – dans tous les cas où il s’agissait d’hommes. Au lieu de prôner la distance, l’actrice a expliqué qu’elle était très liée émotionnellement à ses partenaires de jeu : « Quand j’étais plus jeune, je pensais que j’étais amoureuse de tous les partenaires que j’embrassais à l’écran. J’ai eu une vie amoureuse très riche ! dit-elle en riant à l’époque. Heureusement, les années ont passé et la sagesse a accompagné le talent.

“Aujourd’hui je trouve que c’est toujours un contact touchant, même quand on n’est pas amoureux.” Ce qui garantit une certaine authenticité à la pièce de Géraldine Pailhas, que ce soit contre Guillaume Canet dans le film Espion(s) diffusé sur Arte ce soir ou dans les nombreux autres films dans lesquels elle a joué. Lors du même entretien avec Madame Figaro, elle avait aussi confié à propos de son rôle dans Spy(s) qu’il l’avait taguée, et pour une raison. « Elle [Claire, son personnage, ndlr] est dans une ouverture et un abandon que je ne connais absolument pas dans la vie. Et en croisant ce personnage, je me suis rendu compte que je n’étais pas si loin. J’avais peur de me blesser longtemps, je me protégeais. Désormais, j’ai moins peur de me blesser”.

Les informations recueillies via ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique pour Reworld Media Magazines et/ou ses partenaires et prestataires pour l’envoi de bons plans et offres promotionnelles.
Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent.
Pour en savoir plus ou pour exercer vos droits, veuillez consulter nos conditions générales d’utilisation.

Titre associé  :
Géraldine Pailhas : son attitude à contre-courant dans les scènes de baisers avec ses partenaires acteurs
Les espions révèlent une percée hexagonale intéressante dans films de genre [critique]
Espion (s) s’avère être une incursion hexagonale intéressante dans le film de genre [critique]
espion(s) sur Arte : ce message qui a inspiré le film avec Guillaume Canet

Keywords:

Guillaume Canet,Spy,Géraldine Pailhas,Film criticism,Nicolas Saada,Guillaume Canet, Spy, Géraldine Pailhas, Film criticism, Nicolas Saada,,People, Actualité,