EM – Isabelle Carré : L’entretien de l’actrice contre Gabriel Attal dans Nous sommes en direct

0

Invitée sur le plateau d’On est en direct ce dimanche 14 novembre, la comédienne Isabelle Carré n’a pas hésité à dire au porte-parole du gouvernement Gabriel Attal ce qu’elle pensait.

Le Covid-19 – La crise a mis en lumière la difficultés du milieu hospitalier. Invitée sur le plateau d’On is live, sur France 2, ce dimanche 14 novembre, Isabelle Carré semble très préoccupée par ce combat. Il faut dire que depuis l’arrivée du coronavirus et toutes les hospitalisations qui ont provoqué cette maladie, des milliers de Français ont été hospitalisés, parfois pour des formes très sévères de la maladie pouvant aller jusqu’à la réanimation.

Et le L’actrice française n’a pas hésité à interpeller le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal sur ce point. Alors qu’il commençait à peine à parler et disait : “Il faut du temps pour former des médecins et des infirmières”, Isabelle Carré l’interrompit directement et haussa la voix : “Il faudra peut-être aussi arrêter de retirer les lits”, s’emporte-t-elle. /p> « Les hôpitaux n’ont pas besoin d’être rentables ! »Isabelle Carré appelle @GabrielAttal au sujet de la fermeture des lits d’hôpitaux. #OEED pic.twitter.com/klDazWZM60

Logiquement, très sereinement, Gabriel Attal poursuit : « L’Association française des hôpitaux a fait une étude sur ce sujet, ce n’est pas 20, mais 6 %. Nous ne supprimons pas les lits pour des raisons budgétaires, nous rouvrons. Le secteur de la santé, c’est 9 milliards. “Des euros pour des lits ouverts…”. Et ce dernier point n’était plus du tout abordé par Isabelle Carré, qui a une nouvelle fois coupé la porte-parole du gouvernement. “Les hôpitaux ne sont pas là pour être rentables !” / Mais Gabriel Attal a préféré reprendre contact et poursuivre son argumentation plutôt sereinement : « Nous avons fait le plus gros plan de modernisation des hôpitaux publics de l’histoire, avec une augmentation de 200 à 400 euros pour tous ceux qui y travaillent. » La crise a ont révélé les faiblesses de ce système”.

Ils pensent que nous sommes des crétins, mais vous verrez qu’ils peuvent à nouveau voter pour MACRON…

S’ils voulaient commencer, une partie des 35% des licenciés HPHP des fonctionnaires qui n’ont jamais vu de patient de leur vie et les remplacer par des infirmières mieux payées serait un début.

Les hôpitaux ne doivent-ils pas être rentables ? Bien sûr, mais cette actrice vit-elle dans la réalité ?
Nos impôts s’épuisent et il faut encore espérer que l’argent français sera bien géré.
Comme cette actrice peut revendiquer tout et n’importe quoi. Tous ceux qui en avaient besoin ont été pris en charge.

pas tous, urgences fermées la nuit aujourd’hui, services en grande difficulté à cause de cette obligation vaccinale….. sachez qu’ils ont reporté l’obligation vaccinale à l’étranger à cause de trop d’événements et avant tous les hôpitaux du bas étaient en grande difficulté, mais les chaînes nationales n’en parlent pas !!!!! une honte !!! Les hôpitaux ont plus d’administrateurs que d’infirmières, des infirmières qui perdent actuellement leur temps sur des ordinateurs à cause des nouveaux systèmes informatiques, mais qui aussi rugissent une catastrophe, et nous sommes surpris par les fichiers volés….. sachez que la “durée” moyenne” l’infirmière professionnelle a cinq ans …. elle est alors partie car elle est dégoûtée ….. cette vaccination obligatoire est une catastrophe et nos hôpitaux étaient déjà faibles avant le covid !! ce gouvernement est toujours fier et nié : tout ça va !!!! on s’en fout … demain tu n’as plus le droit d’être soigné, il serait donc temps que les français se réveillent et voient ces poupées en avril 2022 !!

je j’en ai marre de blâmer les non vaccinés 1 La crise hospitalière c’était il y a 20 ans 2 nous fermons des lits et surtout des hôpitaux 3 cette vaccination obligatoire a entraîné le licenciement du personnel infirmier et des médecins 3 des services de pédiatrie et de cardiologie et neurologie, urgences en grande difficulté, voire urgences dans certaines villes fermées la nuit 4 on ne soigne pas, alors que certains traitements précoces ont très bien fonctionné 5 vaccins messagers Arn inefficaces et surtout avec de nombreux effets secondaires 6 arrêtez de rester chez vous avec un seul Dolipran , qui continue à essouffler aux urgences 7 ne soigne pas les hôpitaux lui-même, mais soulage le fardeau avec l’oxygénothérapie et se couche sur le ventre 8 nous mettons des gardes de sécurité à l’entrée des hôpitaux pendant que les fonds s’épuisent et que nos les hôpitaux ont besoin de personnel infirmier et de médecins 9 De plus, la vaccination a été supprimée afin d’éviter la catastrophe et de faire face aux nombreuses manifestations, le résultat est ça va mieux, même si ces hôpitaux manquent encore de personnel et de matériel 10 que l’on ne prend plus les Français pour du bacon !!!

“Un coup rare” : Le Washington Post change leurs articles sur RussiaGate (l’arnaque pour faire tomber Trump), il est temps que nos méchants en France fassent de même et s’excusent s’ils veulent toujours être crédibles

14:18 tous ces gens hors du show business ? Nous n’avons pas vu grand-chose ni chez Migrants ni chez Covid

Les informations recueillies via ce formulaire font l’objet d’un traitement informatique pour Reworld Media Magazines et/ou ses partenaires et prestataires pour l’envoi de bons plans et offres promotionnelles.
Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978 modifiée, vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de suppression des données qui vous concernent.
Pour en savoir plus ou pour exercer vos droits, veuillez consulter nos conditions générales d’utilisation.

Keywords:

Gabriel Attal,France,Gabriel Attal, France,,,Health & Medical,Science & Tech,,Gabriel Attal, Emmanuel Macron, Élection présidentielle, Immigration, présidentielle, Emmanuel Macron,,,Politique, Actualité, Coronavirus,,,Politique, Actualité, Coronavirus,