EM – L1 : Nice-Marseille stoppée par les balles

0

Par

AFP

le 23.08.2021 à 00h38

Lire pendant 4 minutes

Incroyable et déplorable : Le match Nice-Marseille a été interrompu dimanche après des incidents à répétition : joueurs blessés, supporters sur le terrain. La ligue en plein débat.

Un supporter affronte les joueurs Nice-Marseille, suspendus le 22 août 2021 après des incidents au stade Allianz Riviera de Nice.

Le match Nice-Marseille était annulé interrompu dimanche une heure et demie après que les supporters ont défilé sur le terrain après qu’un incident a enflammé le jeu : une autre bouteille en plastique a été lancée sur Dimitri Payet, que le joueur a renvoyée à la tribune. Nice menait 1-0, mais le match n’était pas terminé. Une semaine après une pause à Montpellier, où les supporters avaient déjà jeté des bouteilles sur le terrain face à l’OM, ​​a connu le football français à huis clos sur la 3e saison. Après 90 minutes d’hésitation, le match a finalement été rompu lorsque l’arbitre Benoît Bastien a mis le ballon sur le poteau de corner, a sifflé et a constaté l’absence des Marseillais.

« La ligue (LFP) a décidé de relancer le match. Pour la sécurité de nos joueurs qui ont été attaqués lors de l’invasion du terrain, nous avons décidé de ne pas redémarrer le jeu car la sécurité de nos joueurs n’était pas garantie », a déclaré le président de l’OM Pablo Longoria dans une vidéo diffusée aux médias. “L’arbitre était avec nous, il nous a confirmé (l’entraîneur) Jorge Sampaoli et moi que la sécurité n’était pas garantie et a décidé d’arrêter le match”, a poursuivi le manager. “Ce qui s’est passé aujourd’hui est totalement inacceptable, nous devons créer un précédent pour le football français”, a déclaré le chef de l’Etat espagnol pour les sanctions.

Nice voulait continuer le jeu. “Je sais très bien que le jeu aurait pu continuer. J’étais convaincu que cela se passerait très bien. Malheureusement, les Marseillais n’ont pas voulu continuer le jeu. A partir de là”, a déclaré le président niçois, Jean-Pierre Rivère, à une conférence de presse après le match. Le maire de Marseille, Benoît Payan, a répondu sur Twitter après l’interruption du match : « Joueurs blessés, manque de sécurité : le jeu n’aurait jamais dû être relancé. Triste décision. Fier de mon équipe qui ne s’est pas arrêtée à cette mascarade ». Alors que Nice menait après un but de Kasper Dolberg (48e), l’incident a commencé à la 75e minute sur ce poteau de corner lorsque le leader olympien Dimitri Payet a ramené l’un des nombreux supporters niçois dans les tribunes. Dans le premier tiers de la saison, l’annonceur du stade avait demandé aux supporters du même côté du terrain de ne rien jeter sur le terrain. Touché par l’un des projectiles, Payet s’effondre au sol avant de se lever et de saisir la bouteille qui l’avait touché pour la jeter sur le support. Ses coéquipiers Alvaro Gonzalez et Mattéo Guendouzi ont couru vers le Kop pour aborder la zone d’où provenait la bouteille. Un cordon de sécurité de dossiers en gilets jaunes a tenté d’arrêter les supporters, mais à divers points du terrain, des coups ont été échangés entre les joueurs des deux équipes, les supporters et les dossiers.

Des photos des pistes circulaient sur les réseaux sociaux des joueurs marseillais l’ont montré, avec notamment des coupures au cou de Luan Peres et le dos écorché de Payet. Parmi les nombreux acteurs en colère, l’entraîneur marseillais Sampaoli a dû être débordé par son staff pour ne pas se battre. Longoria et Rivère ont failli se battre dans les tribunes. “Ils se sont attrapés par le col et les gardes du corps ont dû les séparer”, a déclaré un témoin de l’agence de presse AFP dans la tribune présidentielle. “On a jeté des bouteilles d’eau, on ne peut pas le nier”, a reconnu le président niçois. “Malheureusement, ce qui a mis le feu aux poudres, c’est la réaction de deux joueurs marseillais de refuser telles ou autres bouteilles dans les tribunes de nos supporters et ensuite d’être un peu enchaînés”, a-t-il poursuivi. Il a reproché au service de sécurité marseillais d’avoir “rencontré nos joueurs. Deux joueurs ont été touchés”. Après les incidents entre Montpellier et Marseille (victoire 3-2 de l’OM), la tribune de la Butte Paillade, normalement occupée par les Ultras, a été fermée pour le match de dimanche face à Lorient.

Votre adresse est utilisée pour envoyer les newsletters qui vous intéressent . Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, mise à jour par la loi du 6 août 2004, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données vous concernant en écrivant à l’adresse Abonnements @ challenges.fr. écrire

Votre adresse sera utilisée pour envoyer les newsletters qui vous intéressent. Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, mise à jour par la loi du 6 août 2004, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données vous concernant en écrivant à l’adresse Abonnements @ challenges.fr. écrire

Keywords:

Olympique de Marseille,Nice,Ligue 1,Olympique de Marseille, Nice, Ligue 1,,Football (Association Rules, Soccer),Sports,,sports,Football,Ligue 1,Olympique de Marseille,OGC Nice,,,,