EM – La bataille du téléphérique des écologistes fait rage à Lyon

0

Gérard Collomb imagine mal camper dans une ZAD. L’ancien maire de Lyon, qui en tant que ministre de l’Intérieur a dû démanteler Notre-Dame-des-Landes, a néanmoins prévenu peu après sa défaite aux élections locales : Il n’hésiterait pas à se barricader dans son quartier chic de Point-du-Jour dans le 5e. Arrondissement, sur les hauteurs de la ville, quand la nouvelle majorité écologique y approuve son projet de téléphérique.

Ce projet de mobilité, annoncé en décembre 2020 dans le plan de mandat du Sytral, l’organisme des transports publics de Lyon, a se déchaîne depuis près d’un an des Passions. Un nouveau chemin de fer suspendu qui relierait Lyon à Francheville, ville à l’ouest de la métropole, en passant par La Mulatière et Sainte-Foy-lès-L…

Chaque jeudi, découvrez les informations de nos rédacteurs politiques et obtenez un aperçu des points exclusifs.

… Chaque année la désertification de nos paysages, de nos petites villes, cantons, villages augmente…
Une politique qui accorde une grande priorité au secteur des terrains à bâtir, sans compromis, balayant toujours sous le tapis les problèmes physiologiques et sociaux qui découlent de cette surpopulation, utilisant toujours ce qui est disponible pour accumuler un peu plus chaque année sans les prendre Effort pour élargir le canaux de communication existants sans le numerus clausus des médecins généralistes, pharmaciens, boulangers, etc.
Pourtant, lorsque Michel Rantonnet regrette qu’« il nous faut cinq minutes de plus chaque année pour rejoindre le centre-ville de Lyon », il reste muselé sur le nombre de permis de construire signés de sa main autorisant la construction, dix fois le m2 d’étages construits la hauteur , confettis à terre …
Donc c’est sûr, ce téléphérique n’est qu’une solution économique commode, mais uniquement avec l’investissement généré avec son utilisation, les coûts de maintien de la sécurité… Ici une rente viagère pour les travaux de tréfilage, ainsi que le besoin d’équipes de personnel électromécanique, permanent, actif sur toutes les machines utilisées…
Un engin qui crée des nuisances sonores permanentes aux passages des wagons de chaque pylône à travers chacune des cabines, dévalorise la valeur locative des bâtiments dans lesquels se trouvent ces pylônes, mais aussi les cabines de guet et détruit quotidiennement l’intimité des des habitants survoltés, ici des vis-à-vis, qui viendront aussi amortir les valeurs locatives des biens survolés…
Sans parler des acrobaties financières de l’Etat pour compenser cette désolation du paysage, en termes de services aux personnes seules dans les villages mourants…etc.
Une politique qui ne fait qu’augmenter chaque année le nombre de ces nuisibles de part et d’autre de ce fossé…

… Les verts peuvent faire passer le téléphérique par les égouts : il suffit d’augmenter un peu le diamètre.
En ce qui concerne l’énergie nécessaire, pas de problème, elle est disponible en quantité sur place :
Hydroélectricité et biomasse.
Les solutions vertes sont excellentes.

Êtes-vous déjà allé au Point ?

Lire les articles de la rubrique Politique,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQPolitique de confidentialitéPolitique de cookiesCrédit d’impôtTutoriel vidéoPublicitéContactPlan du siteMentions légalesCGUCGV Charte de modérationArchive
Résultats de la loi

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu Point inclus dans votre annonce.

Pour cela, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

Keywords:

Lyon,Aerial tramway,Sainte-Foy-lès-Lyon,La Mulatière,Referendum,Lyon, Aerial tramway, Sainte-Foy-lès-Lyon, La Mulatière, Referendum,,,,,,Transports urbains-Grégory Doucet-Gérard Collomb-Bruno Bernard-Métropole de Lyon,