EM – Martinique : Au vu de la contestation, le préfet impose un couvre-feu

0

Le préfet de la Martinique, Stanislas Cazelle, a décrété jeudi 25 “Des groupes d’individus ont commis des humiliations et installé des barrages routiers” et “Il y a eu des actes de violence contre les forces de sécurité”, argumente le préfet, ajoutant que “11 personnes ont été « arrêtés et « plusieurs armes » confisquées.

Depuis le 22 novembre, la Martinique, comme sa voisine la Guadeloupe, connaît un mouvement de contestation né du refus de vacciner les soignants, mais qui a dégénéré en crise sociale. L’objectif premier de ce couvre-feu instauré est “le retour à une situation apaisée”, qui “permet ensuite le dialogue, le travail et le progrès”, mais aussi “le retour de la fonction publique et la réouverture du système scolaire”, a indiqué à l’AFP Stanislas Cazelle. France Presse. La sécurité sera renforcée de jeudi soir à vendredi, a-t-il précisé, “avec un appareil plus mobile et plus pour atteindre les points les plus difficiles”. contexte actuel”, “d’activer le service minimum de tous les côtés du CHUM afin de sécuriser les spécialistes et les patients”, en raison de “grandes difficultés”. aux soins en établissement ». Les dirigeants des 17 syndicats, le préfet et le président du Conseil exécutif de la Collectivité territoriale de Martinique, Serge Letchimy, ont assisté jeudi à une réunion de médiation en préfecture. Les participants sont sortis après 4 heures, cependant personne n’a voulu commenter le contenu des discussions jusqu’à présent.

Il est normal que les soignants se fassent vacciner, respectent les règles d’hygiène, suivent les consignes. Ce sont des fonctionnaires utiles et productifs. Utile pour la population. Au service du public. Les retenues sur salaire sont normales lorsqu’ils ne travaillent pas. Quant aux citoyens ordinaires, dans quel but incendier, détruire, les biens privés et publics ? Payez plus d’assurance, plus d’impôts pour réparer votre bris. Nous pouvons encore voir la réflectance. Lorsque leurs élus ne font pas leur travail, les élections sont la voie légale dans une démocratie. Mais voulez-vous la démocratie au fond de vous ? On peut demander. Quant au coût de la vie, sont-ils obligés d’importer des produits de si loin ? Comment vivent les autres îles de cette partie du monde ? Travaillez-vous si peu ? Il y a tout de même des matières qui relèvent de leur responsabilité – individuelle et collective -… Tant que ça dure !

Si l’Etat maintient l’ordre, c’est l’ordre colonial ; s’il n’a rien fait, les émeutes sont la faute de l’Etat
Nous ne sommes pas vaccinés, c’est la faute de l’état qui a laissé le chlordécone
quand les urgences sont surpeuplées, c’est la faute de l’Etat qui laisse le système de santé sans le sou (le nombre d’agents hospitaliers est le pourcentage le plus élevé de la population en France, le double de la moyenne)

Lire les articles de la rubrique Entreprise,
Suivez les informations en temps réel et accédez à nos analyses d’actualités.

FAQPolitique de confidentialitéPolitique de cookiesCrédit d’impôtTutoriel vidéoPublicitéContactPlan du siteMentions légalesCGUCGV Charte de modérationArchive

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu Point inclus dans votre annonce.

Pour cela, saisissez votre numéro d’abonné dans les paramètres de création de compte.

Keywords:

Martinique,Curfew,Prefect,Martinique, Curfew, Prefect,,,,couvre feu,guadeloupe,martinique,violences urbaines,,,,,Crime & Tragedy,Social Issues,,Martinique, couvre-feu, Actualité, actualité France, société, actualité société, société française, éducation, actualité éducation, actualité justice, justice, faits divers, sécurité, actualité sécurité, immigration, violence, polémique,,Social-Économie-Manifestations-Virus-Santé-Manifestations,