EM – Ségolène Royal utilise l’artillerie lourde contre Anne Hidalgo et son “plan manquant” – Gala

0

Joséphine de Rubercy

|

07:16
– Aujourd’hui

à 07:16

Jeudi 13 janvier, Ségolène Royal était invitée sur le plateau de BFMTV. L’homme politique de 68 ans, qui était interrogé sur la présidentielle d’avril 2022, a fait des commentaires sur Anne Hidalgo. Et la candidate du Parti socialiste a eu droit à son lot de critiques. L’ex-femme de François Hollande a notamment regretté la cote relativement faible d’Anne Hidalgo dans les sondages, “à 3 ou 4 pour cent”. Un mauvais score, qui selon eux est dû au “manque de projet” de la maire de Paris. Ségolène Royal a également critiqué les revirements successifs de la candidate PS, notant notamment son refus de se présenter à la primaire populaire en l’absence de Yannick Jadot. Primaire, à qui elle avait jusque-là été favorable.

A l’époque, l’ancien adversaire de Nicolas Sarkozy à la présidentielle de 2007 regrettait la scission de la gauche et l’absence de primaire, « au moment même où la gauche était responsabilité dans d’autres pays européens ». Selon elle, la gauche sans syndicat ira droit dans le mur aux élections d’avril prochain. On lui demande alors sur le plateau de BFMTV quels scénarios seraient préférables. “Soit les candidats se disent : ‘On soutiendra celui qui est en tête dans les sondages’, ce qui ressemble plutôt à Mélenchon. Soit Anne Hidalgo dit : ‘Je suis écologiste et je soutiens Yannick Jadot, donc je pars avec lui'”, a-t-il laissé entendre à Ségolène Royal. Dans ce second cas, elle espère que Yannick Jadot pourra alors “faire un effort” et s’aligner derrière Mélenchon. Si on crée une telle “dynamique de rapprochement”, a-t-elle expliqué, “malheureusement, je ne pense pas que cela se fera”.

>> A découvrir : PHOTOS – Ségolène Royal en robe longue perlée et semi-transparente : elle joue la carte du glamour

Ségolène Royal a également révélé qu’elle s’était présentée comme candidate potentielle du Parti socialiste aux prochaines élections présidentielles. “J’avais proposé d’y aller”, a-t-elle déclaré. “On m’a dit : ‘Non, ça va être Anne Hidalgo à la fin’. Mais j’ai dit au PS que je suis disponible avec l’expérience que j’ai. Ils ont préféré Anne Hidalgo et on m’a dit qu’il n’y aurait pas d’école primaire, j’ai dit mal aussi”, a déclaré l’homme politique.

“Elle séduit de loin et énerve de près” : Ségolène Royal égratignée par un ancien premier ministre

“La gauche est divisée et chaotique” : Ségolène Royal peu affectueuse avec ses petits camarades…

Émilie Broussouloux : Quelle est sa relation avec sa belle-mère Ségolène Royal ?

Nicolas Sarkozy : sa technique particulière pour garder son calme face à Ségolène Royal en 2007

Mort d’Igor Bogdanoff : qui sont ses deux jolies filles Sasha et Anna-Claria ?

VIDÉO – Martin Blachier en guerre avec un célèbre médecin : “Je suis très en colère contre lui”

Prince Andrew acculé: la reine dit stop, il prend une décision radicale

Elizabeth II soulagée : Harry a épargné son anniversaire

PHOTOS – Obsèques d’Igor et Grichka Bogdanoff : Francis Lalanne, Julien Lepers… Des célébrités leur rendent hommage

mar. 24 août 2010

mer. 24 novembre 2021

mar 31 août 2021

vendredi 05 juin 2015

sam. 07 mars 2020

lun. 12 juillet 2021

dim. 28 juin 2020

mar. 15 décembre 2020

lun. 05 juillet 2021

ven. 27 août 2021

Page d’accueil

Keywords:

Anne Hidalgo,Socialist Party,French presidential election,Christiane Taubira,2022,Jean-Luc Mélenchon,Anne Hidalgo, Socialist Party, French presidential election, Christiane Taubira, 2022, Jean-Luc Mélenchon,,Politics,,Politique française,Présidentielle France 2022,,,,,,,