Bénin: Savè n’est pas un fief de l’opposition, rassure un sage de la ville

    0
    32

    Depuis les dernières élections législatives, la Commune de Savè est entrée dans une spirale de violences. De périodiques affrontements entre population et forces de l’ordre qui font dire à certains analystes politiques que cette zone du pays est hostile à la gouvernance actuelle. Faux, rétorque Aristide Adjéran, professeur certifié à la retraite, acteur politique local et sage de la commune de Savè.

    La commune de Savè n’est pas en rébellion avec le régime de la rupture, contrairement aux insinuations de certains analystes politiques. C’est la clarification faite par un sage de la ville au micro du quotidien l’Evénement Précis. En effet, dans un entretien accordé à ce canard, Aristide Adjeran, professeur certifié à la retraite, acteur politique locale et personne ressource de Savè clame haut et fort que sa Commune n’est pas et ne sera jamais une zone hostile au pouvoir Talon. Selon lui, tout ce qui se passe à Savè « est loin de faire croire que cette commune est un fief de l’opposition. Ce sont à le croire, les dernières élections législatives d’Avril 2019 qui ont suscité des échauffourées. Mais au finish, indique-t-il, « tout est en train de rentrer dans l’ordre. Et le calme est revenu. Il faut dire qu’à un moment donné, quelques individus que je qualifierais de délinquants, se sont soulevés pour faire leur loi. C’est cela qui a fait que, précisément, le 08 janvier dernier, il y a eu des altercations entre deux individus dans l’arrondissement de Kaboa, et non à Savè ville » précise-t-il.

    Pour le professeur certifié à la retraite, « ces délinquants » en question sont des « fils égarés » de Savè qui ne veulent rien faire et ne peuvent que par ces portes-là trouver leurs petits moyens, hélas. Se prononçant sur la militarisation de la ville, Aristide Adjeran estime que ceux qui n’ont pas fait l’enquête n’ont pas droit à la parole. Pour lui, la présence des militaires à Savè était mue par la volonté du gouvernement de protéger les paisibles populations face à ces jeunes devenus incontrôlables. A le croire, l’arrestation du « généralement Faléti » est un soulagement « même si c’est notre fils qui a voulu emprunter cette voie. C’est lui qui organisait la terreur ici avec sa bande. Il jouait à la politique de la terre brûlée. Avec son arrestation, il n’y a plus d’éléments de son gang qui perturbent la quiétude des populations ici » a-t-il fait savoir.


    SOURCE : https://www.w24news.com/benin-save-nest-pas-un-fief-de-lopposition-rassure-un-sage-de-la-ville/?remotepost=32841

    Laisser un commentaire, votre avis compte!

    Laisser un commentaire, votre avis compte!