Ce que l’on sait de l’attaque au couteau dans un magasin Bouygues Telecom en Seine-et-Marne

0

Un homme de 62 ans a été interpellé le 10 juillet au centre commercial Claye-Souilly, en Seine-et-Marne, après une attaque au couteau qui a fait un mort et un blessé. Le différend commercial est privilégié. Voici les éléments clés connus au lendemain du drame.

Samedi 10 juillet, une attaque au couteau a eu lieu dans un centre commercial de Claye-Souilly. Un vendeur de 18 ans d’un magasin Bouygues Telecom est décédé des suites de ses blessures. Un autre travailleur, 20 ans, a été grièvement blessé et hospitalisé.

La cause possible de l’attaque

Selon BFM TV, les faits se sont déroulés vers 13h30. Un homme de 62 ans s’est présenté au magasin pour un « différend commercial ». Comme l’indiquent des sources policières citées par l’AFP, il est parti puis est revenu avec un couteau.

« Vraisemblablement l’enquête le confirmera, le litige est né d’un problème de facturation », a déclaré la procureure de Meaux Laureline Peyrefitte, citée par BFM TV, lors d’une conférence de presse tenue samedi soir.

Cours des événements

Le client mécontent a d’abord agressé verbalement le vendeur de 20 ans.

« Soudain, la personne a agressé physiquement le salarié en lui donnant un violent coup de poignard dans le thorax », poursuit le procureur. « Il a ensuite attaqué le deuxième employé et l’a poignardé dans la région du cœur. Une autopsie nous permettra de connaître exactement les causes du décès. »

Les deux victimes ont d’abord réussi à s’échapper du magasin avant de s’effondrer dans la galerie marchande. L’agresseur voulait également agresser un troisième employé, mais il a réussi à s’enfuir, précise BFM TV.

Intervention de témoins

Quatre témoins sont venus à leur secours avant l’arrivée des pompiers, souligne Laureline Peyrefitte, dont un policier en civil et un gardien de prison qui « ont permis l’arrestation de l’agresseur présumé ».

« Il s’est retourné et nous a menacés avec le couteau, alors nous sommes retournés là-bas. Je lui saute dessus par derrière et lui donne un coup de pied. Là, il tombe. Il y a des gens là-bas qui prennent des chaises, tombent sur lui. Et c’est là qu’on parvient à le contrôler J’ai mis mon pied sur sa main, là où il avait le couteau, il y en a eu qui lui ont donné des coups de pied avec des chaises », confie à BFM TV l’une des personnes qui ont aidé à contrôler l’auteur de l’attentat.

L’auteur des faits arrêté

Le suspect a été interpellé samedi soir. Il est de nationalité sénégalaise et se trouve en situation irrégulière avec la police pour violation des lois sur les stupéfiants, a ajouté BFM TV.

Une enquête a été ouverte pour homicide volontaire et tentative d’homicide involontaire.

Les deux victimes

« Le vendeur qui a été tué était un jeune de 18 ans qui travaillait dans ce magasin. Il venait de terminer son bac », a annoncé le procureur de Meaux, cité par BFM TV.

L’autre victime est un jeune de 20 ans en contrat d’apprentissage dans ce magasin. Il a été hospitalisé dans un état grave.

Le courage des quatre personnes louées

Gérald Darmanin a exprimé sur Twitter sa gratitude aux « deux principaux intervenants, un policier et un gardien de prison, tous deux en congé, pour leur action courageuse ».

Dans un tweet, Bouygues Telecom a également remercié « la police et les secours pour leur courage et leur intervention » tout en exprimant sa « plus profonde émotion » après cette « tragique attentat ».

« Toutes nos pensées et notre soutien vont aux victimes profondément choquées, à leurs familles et à notre personnel. Rien ne justifiera jamais un tel geste et une telle violence », conclut l’opérateur.

.

#lon #sait #lattaque #couteau #dans #magasin #Bouygues #Telecom #SeineetMarne

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]

Laisser un commentaire, votre avis compte!