Côte d’Ivoire : Voici ce qu’il manque pour le retour de Laurent Gbagbo

0
16

Le greffe de la CPI devrait transmettre aux autorités ivoiriennes les documents confirmant son acquittement …
La Chambre d’appel de la Cour pénale internationale a confirmé l’acquittement de Laurent Gbagbo il y a un mois. Des négociations ont depuis commencé pour préparer son retour en Côte d’Ivoire. Ils se sont même accélérés en fin de semaine dernière avec le retour de six proches de l’ancien chef de l’Etat, dont sa jeune sœur et son porte-parole, dans le pays. Vous étiez en exil au Ghana depuis dix ans.

C’est le président Alassane Ouattara qui a rappelé que Laurent Gbagbo pourrait bientôt rentrer en Côte d’Ivoire: « Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé peuvent rentrer en Côte d’Ivoire à tout moment », a déclaré Alassane Ouattara le mercredi 7 avril 2021, l’annonce a été faite à la fin. une réunion du cabinet.

«Les frais de voyage de M. Laurent Gbagbo et ceux des membres de sa famille seront pris en charge par l’Etat de Côte d’Ivoire. Des dispositions sont également prises pour que M. Laurent Gbagbo puisse bénéficier des avantages et indemnités des anciens Présidents de Côte d’Ivoire, conformément aux textes applicables. « , il ajouta.

Les dernières négociations
À la fin de l’année dernière, un obstacle administratif avait déjà été levé, Laurent Gbagbo ayant pu obtenir deux passeports avec lesquels il pouvait voyager. Cependant, il reste encore quelques détails administratifs à clarifier.

Premièrement, le greffe de la CPI devrait envoyer aux autorités ivoiriennes les documents confirmant son acquittement. Deuxièmement, il y a toute une discussion entre les responsables de son parti désignés pour organiser son retour et les autorités.

Jusque-là, les pourparlers avaient été tenus par l’ancien Premier ministre Hamed Bakayoko, décédé le 10 mars. Il fallait donc trouver quelqu’un d’autre à qui parler. C’est désormais son successeur en tant que Premier ministre Patrick Achi qui prend les choses en main. Deux réunions ont eu lieu ces derniers jours, notamment sur le cadre de sécurité pour l’arrivée de l’ancien président ivoirien.

« L’objectif est d’organiser avec succès le retour du président Laurent Gbagbo en termes de sécurité avec les autorités ivoiriennes responsables », explique Franck Anderson Kouassi, porte-parole du Front populaire ivoirien, branche « Gbagbo » ou rien « .

ref: mondeactuel

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]

Laisser un commentaire, votre avis compte!