Déjà jugé pour meurtre, il donne un coup de pied à deux femmes à Toulouse et brandit une machette

0
7

Après avoir déjà purgé une peine pour meurtre, un homme sous l’emprise de l’alcool à Toulouse a brandi une machette sur deux femmes qu’il avait auparavant agressées. Heureusement le pire a été évité et il est parti dans son véhicule avant d’être arrêté pour avoir passé un feu rouge.

Il les défonce puis revient avec une machette, qu’il n’utilisera volontiers pas et qu’il laissera dans son véhicule. Cette scène, digne d’un film d’horreur, s’est déroulée dans la vraie vie et à Toulouse, rapporte La Dépêche.

Les événements datent de la semaine dernière. Après avoir failli frapper un conducteur de scooter vendredi soir, un homme ivre d’une quarantaine d’années l’a attaquée et battue. Il a ensuite frappé et frappé une autre femme sur place.

Mais ce n’est pas tout : il part alors rentrer avec une machette, mais est calmé par les hommes qui sont intervenus.

Arrêté par la police

En quittant les lieux de l’accident, l’agresseur a allumé un feu rouge, attirant l’attention des policiers, qui lors du contrôle ont non seulement constaté qu’il était sous l’emprise de l’alcool, mais ont également remarqué la machette sur le siège passager.

Le lien avec le signalement d’un agresseur armé d’une machette a été rapidement fait.

Connu de la justice

Or, il s’avérera que la personne en question avait déjà été jugée pour meurtre au début du siècle actuel. En effet, en 2001, encore très alcoolique, il a poignardé un homme de 58 ans en train de promener son chien et a fait un commentaire sur le bruit au criminel et à ses amis.

Il a depuis purgé sa peine de 10 ans de prison pour « agression délibérée avec arme ayant entraîné la mort sans intention de la livrer ».

le récidiviste

Un arrêt de travail total de trois jours a été prescrit pour les deux victimes. Mais parfois, la rencontre avec des personnes condamnées pour meurtre se transforme en une nouvelle tragédie.

En 2017, un homme, déjà condamné pour coups mortels en 1988, commet un meurtre à Colombelles : lorsqu’on lui demande de faire moins de bruit, il retrouve en état d’ébriété l’appartement d’où lui était adressée la remarque et met un couteau sous la gorge d’une femme. Puis il tue son compagnon.

Toujours en 2017, un homme purgeant une peine de 18 ans de prison pour le meurtre en 2008 de son employeur et de sa maîtresse a assassiné un jeune angolais vivant à Toulouse. Il est en liberté conditionnelle depuis 2016.

Ce ne sont là que quelques exemples et, comme le montrent les chiffres du ministère de la Justice, le nombre de condamnés reste inférieur à 10 %, mais il existe. En 2018, par exemple, sur les 2 015 condamnés pour délits, 184 (soit 9,1 %) étaient en situation de récidive. En 2017, ce pourcentage était de 7,8%.

Parmi ces 184 personnes, 29 ont été condamnées pour homicide volontaire, 48 pour viol et 76 pour vol, recel et vandalisme.

.

#Déjà #jugé #pour #meurtre #donne #coup #pied #deux #femmes #Toulouse #brandit #une #machette

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]

Laisser un commentaire, votre avis compte!