Deux moutons abattus en pleine rue à Nantes pour la fête de l’Aïd

0

A Nantes, dans le cadre de la fête de l’Aïd-el-Kébir, quatre hommes ont abattu deux moutons en pleine rue et accroché leurs restes à une clôture. Ils ont été arrêtés mardi. En France, seuls les abattoirs agréés ont le droit de pratiquer l’abattage rituel.

A l’occasion de l’Aïd-el-Kébir, « Fête du Sacrifice d’Abraham », selon le rituel halal, l’abattage des moutons est traditionnellement consommé en famille. Mais le 20 juillet, quatre hommes d’origine algérienne ont décidé de pendre deux de ces animaux, égorgés, à une clôture à Nantes, selon une source policière citée par Ouest-France.

Les quatre hommes ont été repérés par la police vers 11h25. Ils ont expliqué qu’ils avaient acheté les animaux en noir à un éleveur. Un troisième mouton vivant se trouvait dans une camionnette garée à proximité.

Ils « n’ont pas souffert »

Les détenus « assurent que les moutons n’avaient pas souffert depuis leur retour à La Mecque lorsque l’abattage a eu lieu », a indiqué une source proche du dossier. Cependant, ils ont reconnu les faits de cruauté envers les animaux et ont été assignés à comparaître devant le tribunal.

Le mouton qui n’a pas été tué a été confié à un organisme de protection des animaux.

L’article R. 214-70 du code rural et de la pêche maritime prescrit l’obligation d’étourdir les animaux avant abattage. Cependant, des exceptions sont prévues, notamment pour l’abattage rituel pour des raisons religieuses.De nombreux pays européens, dont la Finlande, la Grèce, le Danemark, le Luxembourg et la Suisse, interdisent totalement ces pratiques. En France, seuls les abattoirs agréés ont le droit de le faire. Cependant, l’abattage illégal n’est pas rare, par exemple lorsque les familles n’ont pas les moyens d’acheter de la viande chez le boucher, comme le confirme un musulman interrogé par Ouest-France.

abattage rituel

La méthode rituelle d’abattage prescrite par la loi islamique est appelée dhabiha. Il est appliqué à tous les animaux, à l’exception des poissons et des fruits de mer, par une incision profonde et rapide avec une lame tranchante sur la gorge. La lame doit couper les veines jugulaires et les artères carotides bilatéralement et rapidement, mais sortir de la moelle épinière, de sorte que les convulsions améliorent le drainage sanguin. Cela devrait rendre la viande plus hygiénique.

.

#Deux #moutons #abattus #pleine #rue #Nantes #pour #fête #lAïd

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]

Laisser un commentaire, votre avis compte!