Home International Europe DIRECT. Covid-19 : Voici pourquoi les élèves pourront ne pas aller en...

DIRECT. Covid-19 : Voici pourquoi les élèves pourront ne pas aller en classe jeudi et vendredi annonce Jean Castex

0
65

Le mardi 15 décembre marque la date de fin de la deuxième détention en France. Il y a un couvre-feu de 20 h à 18 h ce soir. Le monde de la culture, dont les institutions sont finalement fermées, doit se rassembler dans la rue mardi. Concernant Europe 1, le Premier ministre a déclaré qu’il ne pouvait garantir que les restaurants rouvriraient le 20 janvier. Suivez notre vie.

– Il est temps de déconfiner: la France sortira de sa deuxième garde à vue mardi 15 décembre. Ce soir, il y a un couvre-feu entre 20 h et 18 h. Un certificat est toujours requis pendant cette période.

– Hier, 3063 nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés en 24 heures. Une diminution par rapport aux autres assemblages. Le lundi, le nombre de nouveaux cas est encore beaucoup plus faible que les autres jours de la semaine, car moins de tests sont effectués le week-end.

Suivez le direct de l’événement

MARDI 15 DÉCEMBRE 2020

S’auto-confiner une semaine avant Noël ?
Le Conseil scientifique le préconise si vous êtes susceptibles de passer du temps avec des personnes vulnérables pendant les fêtes. Explications de Jean Castex, ce matin, sur Europe 1.

Le dessin d’Emmanuel Chaunu de mardi 15 décembre s’inspire de la campagne de dépistages massifs lancé hier, au Havre et à Charleville-Mézières.
Crédit : Chaunu/Ouest-France
L’interview du Premier ministre sur Europe 1 est terminée.
Jean Castex « ne garantit pas  » la réouverture des restaurants le 20 janvier »

Qu’en est-il des retards du laboratoire Sanofi dans la confection des vaccins ? Cela n’aura pas d’impact sur la campagne de vaccination en France estime Jean Castex.
« Nous allons débuter, dès que les autorités sanitaires compétentes se seront prononcées, les vaccinations dès début 2021, explique Le Premier ministre sur Europe 1Nous devons veiller à faire comprendre que toutes les précautions sont prises dans la plus grande transparence pour que les Français puissent se faire vacciner en toute sécurité. »
Sur les risques psycho-sociaux engendrés par cette crise sanitaire, le Premier ministre répond : « Nous avons fait le choix de rouvrir toutes nos écoles à la rentrée. La fermeture aurait produit des dégâts catastrophiques et globalement, ça tient le choc, détaille-t-il. Pour les universités, on va essayer de faire rentrer en présentiel les étudiants les plus fragiles. Nous avons donné une somme aux étudiants un peu plus chevronnés pour épauler les étudiants les plus fragiles. »
« Notre rôle est de limiter un maximum l’impact sanitaire et c’est aussi de limiter l’impact économique. Le soutien économique de la France fait partie des plus ambitieux en Europe durant cette crise », précise le Premier ministre.
« Je suis Premier ministre de mon pays qui traverse une crise très grave, donc je dois prendre mes responsabilités, se justifie Jean Castex. Le gouvernement doit prendre les bonnes décisions. Mais chacun et chacune dispose d’une part de responsabilité pour lutter contre l’épidémie. »
« Nous avons demandé un guide de recommandations au Conseil scientifique pour les fêtes. Il est sorti hier. Le Conseil scientifique dit qu’il faut « s’auto-confiner », si possible, une semaine avant Noël et je soutiens cette position, explique Jean Castex. Pour ce qui est des enfants, une tolérance sera accepté s’ils ne viennent pas à l’école jeudi et vendredi. »
« S’agissant des restaurateurs, je vous ferais la même réponse que la culture. C’est un crève-cœur de fermer les restaurants. Mais l’étude en préparation par M. Fontanet dira que c’est la bonne décision de les fermer », appuie le Premier ministre sur Europe 1.
« Il faut préparer l’avenir avec ce secteur (la culture), cela s’appelle le Plan de relance » lance Jean Castex. « Je dis à tous ces acteurs de la culture que j’ai conscience de la difficulté des mesures. » 
« Depuis début décembre, nous stagnons donc on ne peut pas en faire plus » répond Jean Castex à la question de Sonia Mabrouk sur la réouverture des commerces il y a quinze jours.
« L’exception culturelle n’est pas l’exception sanitaire », martèle le Premier ministre face à Sonia Mabrouk sur Europe 1. « Tout le monde veut travailler et c’est normal, mais nous ne sommes pas sortis de cette deuxième vague. Nous avions planifié en fonction de l’évolution de l’épidémie, une réouverture progressive des différents lieux. L’étape était fixée au 15 décembre. Il se trouve que les résultats ne sont pas au rendez-vous, comme partout en Europe. »
« Il n’y avait pas d’autres alternatives » pour les lieux culturels, estime Jean Castex sur Europe 1. «  Nous estimons que ces mesures sont nécessaires pour des raisons de sécurité et de protection des Français et des Françaises. Il n’y a pour le monde culturel aucun marque de mépris. »
« La semaine prochaine nous allons soumettre au vote le décalage des élections régionales et départementales » annonce Jean Castex, sur Europe 1.
Le Premier ministre aborde, dans un premier temps, la question de la Convention climat et du référendum annoncé par Emmanuel Macron, hier.
Jean Castex est l’invité d’Europe 1. Son interview commence.
POINT DE VUE
Pour Marc Humbert, professeur d’économie politique à Rennes 1, il nous faut « prendre conscience que nous vivons la fin d’un monde, c’est nécessaire pour réussir à en faire naître un nouveau. »

Jeanne Balibar, comédienne et réalisatrice, est l’invitée de France Inter
L’artiste estime « qu’il y avait une volonté délibérée d’agresser le monde de la culture, en disant que c’était non essentiel. Ce n’est pas fortuit, c’est délibéré. » Les lieux culturels devaient rouvrir leurs portes ce mardi 15 décembre. Ils vont finalement devoir attendre au moins jusqu’au 7 janvier 2021.

Pour les restaurateurs : « Le couvre-feu, c’est encore plus dur que le confinement »
La nouvelle phase du deuxième déconfinement, qui débute ce mardi 15 décembre 2020, se traduit par la disparition des attestations de déplacement mais l’apparition du couvre-feu, dès 20 h. « C’est tôt », pestent les restaurateurs, qui tentent de s’adapter, encore, et de garder le moral, toujours. Tour d’horizon, à Caen (Calvados).

Attaque du Thalys. Le procès suspendu dans l’attente du résultat Covid d’un accusé
L’un des accusés du procès de l’attaque déjouée du Thalys présentant des symptômes du Covid, l’audience a été suspendue. Le résultat de son test sera connu demain, mardi 15 novembre.

Soigné en Allemagne, le président algérien remercie « vivement » Merkel
Le président algérien Abelmadjid Tebboune a remercié la chancelière Angela Merkel pour les soins hospitaliers prodigués en Allemagne depuis la fin octobre après avoir contracté le coronavirus en Algérie, selon la présidence algérienne.
Abelmadjid Tebboune a reçu un appel téléphonique d’Angela Merkel qui « s’est enquis de son état de santé » et à qui il a exprimé en retour « ses vifs remerciements pour les soins prodigués en Allemagne », précise un communiqué publié lundi soir.
La chancelière allemande lui a transmis ses « vœux de prompt rétablissement ».
Lors de leur entretien, les deux dirigeants ont « discuté de questions régionales d’intérêt commun, notamment de la situation en Libye », plongée dans le chaos depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011.
À l’heure de se déconfiner, comment évolue le taux d’incidence dans votre département ?
Alors que la France s’apprête à passer du second confinement à un couvre-feu, le taux d’incidence se maintient à un niveau élevé dans un grand nombre de départements. Il est même en nette progression depuis quelques jours dans certaines zones, notamment les Ardennes ou les Vosges.

Les Japonais restent en majorité réticents à la tenue des JO en 2021 selon un sondage
Une majorité de Japonais s’oppose toujours à l’organisation des Jeux olympiques de Tokyo-2020, reportés à l’été 2021 en raison du coronavirus, et est favorable à un nouveau report ou à une annulation pure et simple, selon un nouveau sondage publié mardi.
Cette enquête montre que l’opinion publique nippone a peu évolué depuis l’été dernier, en dépit de l’arrivée de premiers vaccins sur le marché.
Le dernier sondage diffusé par la chaîne de télévision publique NHK révèle que seulement 27% des personnes interrogées soutiennent la tenue des Jeux l’été prochain, 32% étant favorables à leur annulation et 31% à un nouveau report. Les autres sondés disent qu’ils ne sont pas sûrs ou n’ont pas donné de réponse.
Les organisateurs de l’événement et les responsables japonais ont exclu tout nouveau report de Tokyo-2020, les premiers Jeux olympiques de l’Histoire à être reportés en temps de paix. Leur report avait été annoncé en mars dernier alors que le coronavirus se répandait à travers le monde.
Pourquoi les contaminations au Covid-19 ne baissent plus depuis deux semaines en France ?
Cela fait près de deux semaines que l’épidémie de Covid-19 marque le pas en France. Mais le nombre de contaminations ne baisse plus, et ce malgré le confinement. Comment expliquer un tel phénomène ? Trois hypothèses sont évoquées par les épidémiologistes dans cet article.
ref: ouest-france

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube en cliquant ici

Vidéo du jour: De la cocaïne retrouvée dans une école maternelle de Seine Saint Denis, deux enfants hospitalisés

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire, votre avis compte!