Ebene Magazine – Amiens: Une école catholique doit être fermée

0
49
Ebene Magazine - Amiens: Une école catholique doit être fermée

Appareils électroménagers qui volent, insultes qui se confondent … Le quartier d’Étouvie à Amiens souffre d’une insécurité généralisée, à partir de laquelle le Figaro s’est développé, un lieu particulier est devenu un symbole: l’école catholique privée Monseigneur-Cuminal, qui a de fermer leurs portes à la fin de l’année scolaire en cours.

Sylvie Seillier, directrice diocésaine de l’enseignement catholique de la Somme, résume la situation dans un communiqué: «Depuis plusieurs années, la sécurité scolaire n’a cessé de se dégrader et depuis la rentrée scolaire de septembre 2020 s’est accélérée.  » : «Dans ce bâtiment annexe des quatre classes de l’école Saint-Jean, inauguré en 1997, des objets et détritus de toutes sortes sont jetés chaque jour du sol des classes. Sylvie Seillier assure également que « les attaques du quartier, diverses transactions humaines dans les environs, les intrus et occupations sauvages de la cour, les rodéos aux abords de l’école contribuent à l’insécurité et empêchent l’école de fonctionner normalement ».

Der bailleur social de l’immeuble Les Coursives, le SIP, souligne que «les équipes locales passent beaucoup de temps à nettoyer le quartier». Un employé d’une entreprise de nettoyage se souvient un jour « avoir presque eu un micro-ondes sur la tête ». Le même incident est arrivé à un journaliste français, Bleu Picardie, cette fois avec une boîte de conserve.

Sur la page de la Mairie d’Amiens, « on regrette profondément que l’école quitte le quartier » mais on note aussi que « drogue le trafic a aggravé le climat « . Les services municipaux précisent cependant qu’ils «ne peuvent intervenir ni dans le bâtiment ni dans la cour car ils sont propriété privée». De plus, les caméras publiques ne peuvent «filmer que dans le domaine public. Il nous est interdit de filmer les vitrines, il est donc impossible de condamner des criminels « , dit-on encore.

Le premier membre de la mairie, Hubert de Jenlis, veut » qu’une table ronde avec l’Etat, le parquet, les forces de police nationales et municipales et le propriétaire « . Mais d’abord, les 82 enfants de l’establishment catholique doivent trouver des classes plus paisibles que ceux du quartier d’Étouvie.

Où sont les bobios et les pastèques pour expliquer le tri sélectif aux gentils habitants avec pédagogie et convivialité?
Où sont les clowns d’Anne Hidalgo, ceux qui ont fait « Chhhhuuuttt » la nuit pour se calmer bruyamment? Vivre ensemble n’est bien sûr qu’une question de perspective.

Est-ce le quartier dans lequel vivait Macron?

… qu’il n’y a pas de gauche islamique!

Consultez les articles de la rubrique Entreprise.
Suivez les informations en temps réel et accédez à notre analyse de l’actualité.

La lettre des forces armées L’observatoire du décolonialisme et des idéologies identitaires Meurtre d’Alexia: Jonathann Daval, le « gendre idéal » aux assises

FAQTutoriel vidéoPublicitéContactez-nousSitemapMentions légalesCharte de modération CGUCGVPolitique des cookiesArchive de la politique de confidentialité personnelle

Créez un compte pour accéder à la version numérique du magazine et à tout le contenu du point inclus dans votre fiche.

Pour ce faire, saisissez votre numéro de participant dans les paramètres de création de compte.

Ref: https://www.lepoint.fr

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire, votre avis compte!

Laisser un commentaire, votre avis compte!