Ebene Magazine – Islamisme: le ministre fédéral de l’Intérieur Seehofer interdit l’organisation humanitaire présumée Ansaar International

0
10

Le ministre fédéral de l’Intérieur Horst Seehofer (CSU) a interdit l’association islamiste Ansaar International. Depuis les premières heures de la matinée, des responsables de dix États fédéraux ont fouillé de nombreux appartements et chambres de membres de l’association fondée à Düsseldorf en 2012 pour obtenir des informations SPIEGEL. Plusieurs sous-organisations telles que WorldWide Resistance-Help et Better World Appeal sont également interdites en même temps.

Selon ses propres informations, Ansaar International soutient des projets pour les musulmans nécessiteux dans les zones de guerre et de crise et a collecté des millions de dons pour cela. «Nous construisons là où les autres s’effondrent», dit une image du fondateur de l’association. «Nous construisons des puits, des orphelinats, des hôpitaux, des écoles et des mosquées.» Cependant, le ministère fédéral de l’Intérieur considère l’engagement humanitaire d’Ansaar International comme une avancée.

Le ministère est convaincu que certains des dons collectés par l’association ont en fait été utilisés pour soutenir des organisations terroristes. Selon l’ordonnance d’interdiction, les fonds d’aide devraient bénéficier directement ou indirectement au Hamas islamiste dans la bande de Gaza, au Front Nusra en Syrie ou à la milice somalienne Shabab.

Selon les responsables de Seehofer, la structure organisationnelle complexe de l’association et de ses sous-associations a été créée spécifiquement pour masquer les paiements. L’association est systématiquement frauduleuse contre les donateurs en les incitant à servir exclusivement à des fins caritatives, selon le ministère de l’Intérieur. «Si vous voulez combattre la terreur, vous devez tarir vos sources d’argent», a déclaré Seehofer.

L’Office de la Rhénanie du Nord-Westphalie pour la protection de la Constitution a observé l’association pendant des années et l’a classée comme extrémiste salafiste – une action d’Ansaar International contre une mention dans le rapport annuel de l’autorité a échoué.

Ansaar International avait déjà été perquisitionné en avril 2019. À ce moment-là, une enquête en vertu du droit des associations a été ouverte et de nombreux documents ont été confisqués. Deux ans plus tard, le ministère fédéral de l’Intérieur se voit confirmé. L’association est formellement interdite car, entre autres, elle est dirigée contre l’idée d’entente internationale.

Selon les informations de SPIEGEL, des enquêtes sont en cours contre plusieurs membres de l’association avec le procureur général, soupçonnés de soutenir une organisation terroriste à l’étranger. Le club nie les allégations. Il y a deux semaines, des enquêteurs en Rhénanie du Nord-Westphalie ont également perquisitionné les locaux résidentiels et commerciaux d’un avocat, dont le compte aurait parfois servi à traiter des centaines de milliers d’euros de dons pour Ansaar International. On dit qu’il a mis une partie de l’argent dans sa propre poche.

Le club avait tenté avec véhémence de se défendre contre ces allégations ces derniers mois. Depuis sept ans, Ansaar International est injustement «observé et accusé par les autorités allemandes», écrit le fondateur de l’association. Des groupes terroristes comme le Hamas ou le Front Nusra, qui a depuis été absorbé par une autre milice syrienne, n’ont jamais été soutenus. « Ansaar ne soutient pas les groupes extrémistes ou radicaux, et nous n’avons rien de commun avec eux », a-t-il déclaré.

Plus récemment, les islamistes ont même engagé une agence spécialisée dans les relations publiques de crise pour maintenir leur image. Elle ne devrait pas avoir une tâche facile après l’interdiction d’association.

Si vous cliquez sur le bouton, nous lirons le message sur l’autre appareil et vous pourrez continuer à utiliser SPIEGEL.

Ref: https://www.spiegel.de

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]

Laisser un commentaire, votre avis compte!