Ebene Magazine – Le HSG Wetzlar manque de puissance mentale

0
9

Le choc des blessures de mardi est suivi d’un mercredi usé. Le HSG Wetzlar est battu par TBV Lemgo-Lippe lors du match à domicile de Bundesliga avec 21:27 (11:16).

Le HSG Wetzlar n’a pas été en mesure de défier sa misère blessée. Contre TBV Lemgo-Lippe, c’était la défaite redoutée en raison des graves échecs de Stefan Cavor (main cassée), Alexander Feld (déchirure du tendon adducteur) et Olle Forsell-Schefvert (chirurgie du genou) mercredi soir. À 21; 27 (11:16), les Ostwestfalen ont pris la décision préliminaire entre la 18e et la 27e minute quand ils ont pris une avance de 15:10 (Cederholm) sur le déficit de 8: 9 (Lindskog) puis dans le Rittal Arena clairement défini le ton.

L’équipe de l’entraîneur Kai Wandschneider a eu du mal, a joué passe après passe dans le premier quart d’heure jusqu’à ce que la dernière passe soit passée. Par exemple, le cercle 7: 7 du fort Anton Lindskog (17e) sur le col de Fredriksen. Mais lorsque cette patience a été perdue en position d’attaque et que les premières erreurs techniques ont été commises, les invités ont frappé sans pitié. En la personne de Jonathan Carlsbogard, le demi-gauche Lemgo, qui a inversé la tendance vers le TBV-10: 9, ainsi que Andreas Cederholm, le Lemgoer Rückraumrechte, qui a clairement fait passer le standard de la Bundesliga dans cette position au TBV-15: dix.

Les coups de Wetzlar résultaient principalement de contre-attaques, de portes circulaires et de Holst à sept mètres. Naturellement, Lenny Rubin avait l’air fatigué après ses apparitions internationales infructueuses avec la Suisse et Ivan Srsen, Magnus Fredriksen et Philip Henningsson étaient trop souvent indécis, à l’exception du premier quart d’heure.

Le jeu est devenu un combat contre les moulins à vent pour HSG Wetzlar. Filip Mirkulovski a tenté d’organiser le match à la place de Magnus Fredriksen immédiatement après la pause, Lenny Rubin s’est préparé avec trois buts d’affilée à 14:19 (37e) contre la défaite imminente – mais l’équipe du champion du monde 2007 Florian Kehrmann ne l’a pas fait. laissez jusqu’à. L’Elisson 21:14 était la raison de la deuxième pause de l’entraîneur HSG Kai Wandschneider après 40 minutes.

Mais la confiance n’a pas grandi. Au contraire, lorsque Patrick Gempp, Emil Mellegard, Ivan Srsen, Lars Weissgerber, Magnus Fredriksen et Kristian Björnsen – bien que dégagés (!) – ont consécutivement laissé 100 pour cent de chances en une demi-douzaine, la foire était à 15:23 (45.) enfin lu contre les verts-blancs.

C’est une bonne chose que les invités de Lipperland aient commencé à gérer négligemment leurs chances bien jouées à partir de la 45e minute et ont changé l’entraîneur de TBV Kehrmann correctement. Sinon, la défaite de Wetzlar aurait été encore plus prononcée qu’avec le 21:27.

« Nous avons mis la défense du Wetzlar en mouvement et nous nous sommes bien entendus », a salué l’entraîneur de Lemgo Florian Kehrmann. Le gardien de TBV Peter Johannesson, qui a paré 42 pour cent de tous les lancers, a attribué la victoire à « une excellente couverture et une première et deuxième vague exceptionnelles » avant la pause.

Le capitaine de Wetzlar, Kristian Björnsen, a promis pour l’avenir « malgré la misère des blessures de trouver de meilleures solutions qu’aujourd’hui ». Aux yeux de l’entraîneur HSG Kai Wandschneider, son équipe manquait de fraîcheur, de puissance et d’énergie.

HSG Wetzlar: Till Klimpke, Ivanisevic; Srsen (2), Henningsson, Björnsen (3), Ole Klimpke, Mirkulovski, Weissgerber (1), Holst (3/3), Fredriksen (1), Gempp (1), Mellegard, Rubin (4), Lindskog (6) .

TBV Lemgo Lippe: Zecher, Johannesson; Elisson (5), Kogut (1), Isaias Guardiola (2), Simak (1), Carlsbogard (3) Schagen (2), Timm (3), Hangstein (1), Zerbe (3), Gedon Guardiola, Cederholm ( 3), Geis, Reimann, Baijens (3).

En sténographie / arbitre: Kern / Kuschel (Karlsruhe). – Pénalités de temps: Björnsen (13e), Lindskog (45e, 54e, les deux Wetzlar); Kogut (18e), Timm (42e) – Torfilm: 2: 2 (3e), 5: 5 (10e), 8: 8 (17e), 10h15 (27e), 11h16 (mi-temps); 14:21 (40e), 17:25 (52e), 20:26 (55e), 21:27 (score final).

Ref: https://www.giessener-allgemeine.de

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]

Laisser un commentaire, votre avis compte!