Ebene Magazine – Voici tous les chefs d’Etat africains assassinés au pouvoir par la France.

0
34

Vidéo: Voici tous les chefs d’Etat africains assassinés au pouvoir par la France.

La France n’a pas d’amis, elle n’a que des intérêts, c’est la formule devenue le refrain du Général De Gaulle qui n’aura pas lésiné sur tous les moyens pour éliminer physiquement les dirigeants africains qui ont tenté de se libérer du joug de la métropole. Depuis 1963, 22 présidents africains ont été assassinés avec la complicité des services secrets français: le SDECE, la DGSE et la DST. Ce sont ces trois bras armés qui ont fomenté des coups d’États en Afrique en se servant des valets et traîtres nègres. Les crimes commis par les dirigeants français sont bien connus et consignés dans des livres écrits par des historiens, chercheurs, et les documentaires réalisés par des journalistes courageux .

NUMERO 1 : Sylvanus Olympio, né le 6 septembre 1902 à Kpando et assassiné le 13 janvier 1963 à Lomé, est un homme politique togolais, premier président de la République togolaise d’avril 1958 au 13 janvier 1963, date de son assassinat devant l’ambassade américaine de Lomé lors du coup d’État de 1963 fomenté par Gnassingbé Eyadema.

numéro 2 : Major General Johnson Thomas Aguiyi-Ironsi, né le 3 mars 1924,est mort le 29 juillet 1966 à Lalupon, dans l’État d’Oyo, est un homme d’État nigérian.

numéro 3: Abdirashid Ali Shermarke , né le 16 octobre 1919 et mort le 15 octobre 1969, est un homme politique somalien. Il a été Premier ministre du 12 juillet 1960 au 14 juin 1964, et président la République à partir du 10 juin 1967 jusqu’à son assassinat.

numéro 4: Richard Ratsimandrava, né le 21 mars 1931 à Tananarive et mort le 11 février 1975 dans la même ville, est un militaire et homme d’État malgache. Il est chef d’État de la république de Madagascar pendant six jours du 5 au 11 février 1975, date de son assassinat

numéro 5: François Tombalbaye, dit Ngarta Tombalbaye, né le 15 juin 1918 à Bessada (près de Koumra) et assassiné lors d’un coup d’État le 13 avril 1975 à N’Djaména, est un homme d’État tchadien.

numéro 6: Le général Murtala Ramat Muhammed, né le 8 novembre 1938 à Kano et mort le 13 février 1976, est un homme d’État nigérian. Il a été chef du gouvernement militaire fédéral du Nigeria du 29 juillet 1975 à son assassinat.

numéro 7: Marien Ngouabi est un officier et homme d’État congolais né le 31 décembre 1938 à Ombele et mort le 18 mars 1977 à Brazzaville.

numéro 8: Tafari Benti, également retranscrit Teferi Bante (né en octobre 1921 et mort le 3 février 1977) est un homme d’État éthiopien. Du 28 novembre 1974 au 3 février 1977. Le 3 février 1977, Tafari Benti est assassiné ; Mengistu lui succède comme chef de l’État éthiopien.

numéro 9: Ali Soilih M’tsashiwa est un homme politique et ancien président de l’État comorien. Né à Majunga à Madagascar, il a ete assassiné le 13 mai 1978 .

numéro 10: né le 25 décembre 1918 et assassiné le 6 octobre 1981, est un homme d’État égyptien.

numéro 11: William Richard Tolbert, Jr. (13 mai 1913 – 12 avril 1980) était un homme politique libérien, président de la République du Libéria de 1971 à sa mort en 1980. Pasteur baptiste, il a été président de l’Alliance baptiste mondiale de 1965 à 1970.

numéro 12: Thomas Sankara, né le 21 décembre 1949 à Yako en Haute-Volta et mort assassiné le 15 octobre 1987 à Ouagadougou au Burkina Faso,

numéro 13: Ahmed Abdallah Abdéremane né le 12 juin 1919, mort le 26 novembre 1989, est un homme d’affaires et homme politique comorien, longtemps membre du Parlement français (Sénat) ensuite chef de l’État comorien à plusieurs reprises.

numéro 14: Samuel Kanyon Doe, né le 6 mai 1951 à Tuzon et mort assassiné le 9 septembre 1990 à Monrovia, est un militaire et un homme d’État libérien .

numéro 15: Mohamed Boudiaf , né le 23 juin 1919 à M’Sila et mort assassiné le 29 juin 1992 à Annaba, est un homme d’État algérien. Il est président du Haut Comité d’État du 16 janvier 1992 au 29 juin 1992.

numéro 16: Melchior Ndadaye, né le 28 mars 1953 à Murama, dans la commune de Nyabihanga, de la province de Muramvya au Burundi, et mort assassiné au cours d’un coup d’État le 21 octobre 1993 à Bujumbura,

numéro 17: Cyprien Ntaryamira, né le 6 mars 1955 sur la colline Gitwe, dans la zone Mageyo, au Burundi, et mort assassiné le 6 avril 1994 à Kigali, au Rwanda,

numéro 18: Juvénal Habyarimana, né le 8 mars 1937 au Ruanda-Urundi et mort assassiné le 6 avril 1994 à Kigali, est un homme d’État rwandais, président de la République rwandaise de 1973 jusqu’à son décès dans un attentat en 1994

numéro 19: Le général Ibrahim Baré Maïnassara (qui signifie « le victorieux », en langue haoussa), né le 9 mai 1949 à Maradi et mort le 9 avril 1999 à Niamey, est un militaire de carrière nigérien, président de la République de 1996 à 1999.

numéro 20: Laurent-Désiré Kabila (né le 27 novembre 1939 à Jadotville — et mort le 16 janvier 2001 à Kinshasa) est un homme d’État congolais. Il est Président de la République démocratique du Congo de mai 1997 jusqu’à son assassinat en janvier

Source: https://www.youtube.com/channel/UCSnwLcREXxWpFxjob0l1glQ

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]

Laisser un commentaire, votre avis compte!