Aérosols : pourquoi l’Europe pollue plus qu’on ne le pense

0

Quand on parle de gaz à effet de serre dans le grand public, on a tendance à se limiter au dioxyde de carbone, une norme pratique dans laquelle on peut convertir tous les polluants qui contribuent au réchauffement climatique. On lui ajoute parfois du méthane pour sa force et sa spécificité (l’élevage en émet beaucoup). Mais, pour être pratique et ne pas compliquer les propos, on oublie tous les précurseurs de CO2ces produits souvent à vie courte qui sont ensuite décomposés pour finir, plus simplement, par enrichir l’atmosphère en carbone.

Parmi ces polluants, les aérosols occupent une place importante. Ce terme générique recouvre des amas de composés chimiques dispersés sous forme de gaz contenant de petites particules, dont les fameuses PM 2,5 – ce que l’on appelle les particules fines, souvent désignées dans les mesures de la qualité de l’air en milieu urbain. Ces composés carbonés sont donc (pour la plupart) un contributeur majeur à la pollution de l’air, qui est nocive à la fois pour l’environnement et la santé humaine, ainsi que pour celles des animaux et des plantes, y compris les cultures qui nous nourrissent. Les aérosols, sous forme de gouttelettes ou de particules, sont principalement émis par les usines, les centrales électriques, les gaz d’échappement des véhicules, etc.

CO2 et particules : deux contaminants en un

On dissocie aujourd’hui la pollution de l’air qui nous affecte directement, principalement dans les villes, et c

  • paiement sécurisé
  • Sans implication
  • Accès au service client
Déjà inscrit? Connexion

#Aérosols #pourquoi #lEurope #pollue #quon #pense

Source: nouvelobs.com

A REGARDER ABSOLUMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here