Judith Chemla : “La honte n’appartient pas aux femmes”

0

Une pensée sans cliché, une vibration, une intensité invincible et enfantine. Lycéenne rock dans “Camille redouble” de Noémie Lvovsky, femme sacrifiée dans “Une vie” de Stéphane Brizé, bouleversante Violaine dans “L’Annonce faite à Marie”, la pièce de Paul Claudel, Judith Chemla, également soprano, incarne dans “Le sixième enfant”, le premier film de Léopold Legrand, épouse d’un ferrailleur, catholique convaincu et mère de cinq enfants, qui ne peut garder son sixième enfant. En juillet 2022, elle rend publics sur les réseaux sociaux les coups violents que lui infligent son ex-réalisateur associé. Elle exhorte vivement les femmes à porter plainte. Elle prétend même mettre son travail de côté pour veiller sur son fils et sa fille. Pour “l’Obs” parle celle qui jouera le rôle de Mélisande en 2023, dans la pièce du même nom, l’histoire d’un fémicide, dans les Bouffes du Nord.

Pourquoi avez-vous choisi de jouer dans « The Sixth Child » ?

Pour Léopold, tout d’abord, ce jeune réalisateur, si talentueux et si sensible, dont les courts métrages m’avaient touché. Quand j’ai lu le scénario, j’ai été emporté dans sa machine infernale, jusqu’à la dernière ligne je n’ai pas pu m’en détacher. C’était vertigineux d’incarner Meriem, a priori loin de moi, du monde des voyageurs, mais cette communauté complexe me touche depuis l’adolescence par sa liberté et la dégradation de ses conditions de vie.

Connaissez-vous cette commune ?

J’ai un ami très cher, gitan, vieux

  • paiement sécurisé
  • Sans implication
  • Accès au service client
Déjà inscrit? Connexion

#Judith #Chemla #honte #nappartient #pas #aux #femmes

Source: nouvelobs.com

A REGARDER ABSOLUMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here