Home International Amérique Le PDG de Paramount, Bob Bakish, prévient que c’est une “erreur” de...

Le PDG de Paramount, Bob Bakish, prévient que c’est une “erreur” de censurer le divertissement pour “afficher différentes sensibilités”

0

Le PDG de Paramount, Bob Bakish, a déclaré lundi que son entreprise ne censurerait pas son contenu hérité pour du matériel qui pourrait offenser un public moderne.

Bakish a fait ces commentaires lors du lancement du service de streaming Paramount + à l’étranger et a discuté du vaste et historique catalogue de la société.

“Par définition, vous avez des choses qui ont été faites à une époque différente et reflètent différentes sensibilités”, a expliqué Bakish, selon un article du 20 juin de The Guardian.

Il a poursuivi: “Je ne crois pas à la censure de l’art qui a été créé historiquement, c’est probablement une erreur. Tout est à la demande – vous n’avez pas à regarder ce que vous ne voulez pas.”

LOS ANGELES – 16 MAI : Le film “Top Gun”, réalisé par Tony Scott. Vu ici, Tom Cruise en tant que lieutenant. Pete “Maverick” Mitchell sur une Kawasaki GPZ 900 R. Première sortie en salles le 16 mai 1986. Capture d’écran. Paramount Pictures. (Photo de CBS via Getty Images)

Paramount a récemment vu qu’il y avait beaucoup d’argent à puiser dans la nostalgie américaine, alors que “Top Gun: Maverick”, une suite de “Top Gun” de Paramount Pictures (avec également Tom Cruise) en 1986, bat des records au box-office.

VAL KILMER PARTAGE CE QUE C’ÉTAIT DE FILMER ‘TOP GUN: MAVERICK’ AVEC TOM CRUISE : ‘AUCUN TEMPS ACCORDÉ DU TOUT’

L'acteur américain Tom Cruise sur le tournage de Top Gun, réalisé par Tony Scott.  (Photo de Paramount Pictures/Sunset Boulevard/Corbis via Getty Images)

L’acteur américain Tom Cruise sur le tournage de Top Gun, réalisé par Tony Scott. (Photo de Paramount Pictures/Sunset Boulevard/Corbis via Getty Images)

Alors que les services de streaming proposant des films classiques ont proliféré ces dernières années, beaucoup ont lutté avec l’évolution rapide des mœurs sociales de la société moderne.

HBO Max a brièvement retiré “Autant en emporte le vent” de la programmation après la mort de George Floyd en 2020, ce qui a conduit le co-animateur de “The View” Whoopi Goldberg à désapprouver l’idée de censurer les films plus anciens sur le passé de l’Amérique.

“Personnellement, je pense que si vous mettez les choses dans un contexte historique – parce que si vous commencez à tirer tous les films … vous allez devoir tirer tous les films de blaxploitation parce qu’ils ne nous décrivent pas de la bonne manière”, a déclaré Goldberg au temps.

SPIKE LEE DIT “Autant en emporte le vent”, “NAISSANCE D’UNE NATION” “DOIT ÊTRE VU”

Clark Gable (1901-1960), acteur américain, et Vivien Leigh (1913-1967), actrice britannique, dans une publicité encore diffusée pour le film “Autant en emporte le vent”, 1939. Le drame, réalisé par Victor Fleming (1889 – 1949), avec Gable dans le rôle de « Rhett Butler » et Leigh dans le rôle de « Scarlett O’Hara ». (Photo par Silver Screen Collection/Getty Images)

CLIQUEZ ICI POUR OBTENIR L’APPLICATION FOX NEWS

Netflix a apporté quelques changements récents pour s’éloigner d’un programme libéral après avoir découvert que cela nuisait à ses résultats avec une perte d’abonnés. En mai, le service de streaming a licencié 150 employés, annulé plusieurs projets de réveil et envoyé une note de service demandant aux employés d’arrêter s’ils étaient offensés par le contenu produit par l’entreprise.

#PDG #Paramount #Bob #Bakish #prévient #cest #une #erreur #censurer #divertissement #pour #afficher #différentes #sensibilités

Source: foxnews.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here