Qu’est-ce que Predator, le logiciel espion qui dérange le gouvernement grec ?

0

Les prédateurs font encore parler d’eux et c’est au tour de la Grèce d’être à l’honneur. Le gouvernement est accusé d’avoir utilisé ce logiciel espion pour espionner l’eurodéputé Nikos Androulakis et plusieurs journalistes. Dans le cadre d’une enquête ouverte la semaine dernière, Thanasis Koukakis, journaliste spécialisé dans les affaires de corruption, a comparu mardi 16 août devant la Cour suprême grecque.

Le journaliste avait précédemment dénoncé sa surveillance par les agences de renseignement en 2020, avant de découvrir que son téléphone avait également été attaqué par le logiciel piraté Predator en 2021. 2021 : Le 16 décembre, le laboratoire de recherche de l’Université de Toronto révélait que ce logiciel avait permis d’espionner l’opposant et ancien candidat à la présidence en Égypte Ayman Nour et un journaliste anonyme en exil, également égyptien.

origine vague

Ce logiciel espion est une arme particulièrement redoutable : il permet d’espionner une personne qui ne laisse quasiment aucune trace. Comme Pegasus, Predator s’intègre dans tout type de smartphone, des iPhones aux Androids.

Niché au plus profond du téléphone infecté, le logiciel permet d’accéder aux messages, même cryptés, aux photos, ainsi que d’activer le micro et la caméra, même à distance.

Le laboratoire de recherche canadien pointe du doigt la responsabilité de Cytrox dans son rapport. La société, basée en Macédoine du Nord, appartient à Ivo Malinkovsky.

Unité 8200 , renseignement d’élite israélien et fournisseur officiel de pirates informatiques

Il y a peu de mention de ce personnage sur Internet. Sa page LinkedIn semble avoir été nettoyée. Aucune référence à son entreprise n’apparaît depuis qu’un journaliste du média Vice l’a contacté. Le PDG s’est même assuré de retirer sa photo de profil, où il apparaissait derrière une tasse avec le logo Cytrox.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Toujours selon le même rapport, en 2018 la start-up d’Ivo Malinkovsky est devenue une filiale de la société Wispear, récemment rebaptisée AVELEDO LTD. Basée à Chypre, cette société a été fondée par Tal Dilian. Se présentant comme un expert du renseignement, cet ancien commandant israélien a également fondé Intellexa, une alliance de plusieurs sociétés spécialisées dans la surveillance.

Comment le cyberespionnage est entré dans une nouvelle ère

Clients du monde entier

Dans son rapport, le laboratoire de recherche affirme avoir trouvé des clients potentiels dans plusieurs pays, dont l’Arménie, l’Égypte, la Grèce, l’Indonésie, Madagascar, Oman, l’Arabie saoudite et la Serbie. Une collection de clients complétée par une enquête du groupe Meta montrant qu’elle a repéré des mouvements au Bangladesh, à Hong Kong, aux États-Unis, en Nouvelle-Zélande ou encore en Pologne.

Outre cette enquête, la maison mère de Facebook indique avoir supprimé 300 comptes Facebook et Instagram utilisés par Cytrox et ses clients pour accéder à leurs cibles.

Eviatar Matania : « La cyberdéfense est une course à la domination mondiale »

Une multiplication de clients – et de victimes – de ces sociétés de cyber-espionnage qui ne fait que confirmer ce qu’Eric Filiol, expert en cryptologie et ancien DGSE, confiait à « l’Obs » en août 2021 : « Ces entreprises fabriquent des armes informatiques comme d’autres fabriquent des chars. Nous sommes en pleine course aux armements informatiques, car celui qui contrôle la technologie dominera la guerre de demain. »

#Questce #Predator #logiciel #espion #qui #dérange #gouvernement #grec

Source: nouvelobs.com

A REGARDER ABSOLUMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here