Rentabilité à tout prix, burnout et abus cachés : les crèches au bord de l’implosion

0

Il y a quelques mois, un pan de plafond s’est effondré dans une crèche collective des Bouches-du-Rhône. Ci-dessous, un enfant de 2 ans. En fin d’après-midi la petite fille était seule dans la salle ” ressources ” lorsque le tas de planches, de laine de roche et de bois est tombé au sol. Heureusement, à ce moment précis, elle se trouvait sous le seul abri de la pièce, un toboggan en bois bleu. Plus de peur que de mal, diront certains. Élise [le prénom ont été modifié]† Assistante maternelle de 39 ans travaillant dans cette structure “tout neuf”, n’est pas de cet avis. « Cet accident aurait pu être évité. La mairie avait été prévenue trois mois plus tôt Mais rien n’a été fait”, écoeuré par celui qui, épuisé par le secteur hospitalier, a choisi il y a un an de le quitter pour rejoindre ceux de la petite enfance. Avec regret. Aujourd’hui le constat qu’elle fait est glaçant : « Il y a aussi peu d’attention pour les bébés que pour les malades. †

Des soignants qui doivent donner deux biberons à la fois, des enfants qui pleurent pendant une heure avant qu’un adulte ne vienne leur rendre visite, des changements apportés à la chaîne – “44 en trente minutes” a chronométré l’un de nos interlocuteurs – radiateurs en panne, lait infantile périmé, couches non modifiées du matin au soir, coton hydrophile et même repas rationnés, voici quelques-unes des nombreuses scènes qui nous sont rapportées. Crèches publiques ou privées, crèches sans rendez-vous, micro crèches… Quoi qu’il en soit

  • paiement sécurisé
  • Sans implication
  • Accès au service client
Déjà inscrit? Connexion

#Rentabilité #tout #prix #burnout #abus #cachés #les #crèches #bord #limplosion

Source: nouvelobs.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here