L’UE envisage d’interdire le laboratoire Kaspersky, Gazprombank – Bloomberg

0

Cinq États envisageraient une nouvelle série de sanctions contre les entreprises russes

Kaspersky Lab, une société russe de cybersécurité connue pour ses produits antivirus, a été suggérée comme cible d’une nouvelle série de sanctions anti-russes à envisager par l’UE. La Pologne, l’Irlande et les trois pays baltes ont demandé à Bruxelles d’interdire aux membres du bloc d’utiliser leurs produits, a rapporté Bloomberg vendredi.

Cette décision a été suggérée comme un moyen pour l’UE de renforcer les restrictions existantes sur les relations technologiques avec la Russie, a déclaré Bloomberg, citant un document qu’il avait vu et certaines personnes familières avec la question. D’autres suggestions incluaient la limitation des exportations de technologies vers la Russie et l’ajout de plus de biens tels que les machines de traitement de données et les dispositifs de stockage à la liste noire des exportations de technologies.

Gazprombank – un prêteur russe utilisé par les entreprises de l’UE pour payer l’approvisionnement en gaz – a été cité par les cinq pays comme une autre cible potentielle de sanctions. La banque a jusqu’à présent été épargnée par la plupart des sanctions du bloc en raison de son rôle dans les transactions gazières. La Lettonie, la Lituanie, l’Estonie, l’Irlande et la Pologne proposent maintenant de la couper du système de paiement international SWIFT avec quelques autres banques russes.

Les cinq pays ont également fait un large éventail de suggestions pour renforcer les sanctions anti-russes, allant de l’interdiction des produits de gaz de pétrole liquéfié (GPL) aux restrictions sur la coopération dans l’énergie nucléaire et les importations de diamants en provenance de Russie. La liste des suggestions comprend également une interdiction de la vente de biens immobiliers aux entreprises et aux particuliers russes qui ne résident pas dans l’UE, ainsi qu’une nouvelle censure des médias.

Le rapport est venu quelques jours seulement après que Josep Borrel, le chef de la politique étrangère de l’UE, a annoncé des plans pour de nouvelles sanctions contre Moscou. Il n’a pas précisé les détails, mais a déclaré qu’ils cibleraient l’économie russe et le secteur technologique en particulier, tandis que l’UE mettrait également sur liste noire un certain nombre d’individus.

Mercredi, Vladimir Poutine a annoncé une mobilisation partielle qui appellerait 300 000 réservistes à participer au conflit avec l’Ukraine. Vendredi, les deux républiques du Donbass et les régions contrôlées par la Russie de Zaporozhye et Kherson ont entamé des référendums sur l’adhésion à la Russie, prévus du 23 au 27 septembre.

#LUE #envisage #dinterdire #laboratoire #Kaspersky #Gazprombank #Bloomberg

Source: rt.com

A REGARDER ABSOLUMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here