Les gendarmes confisquent des plantes étiquetées « cannabis » vendues dans les commerces du Puy-de-Dôme

0
7

Plusieurs centaines de plantes en pot « suspectes » ont été retirées des rayons des grandes surfaces et jardineries du Puy-de-Dôme. Il est à l’étude s’il s’agit bien d’un stupéfiant. Entre-temps, grossistes et revendeurs ont été entendus par les gendarmes de Riom.

L’information est parvenue aux oreilles des gendarmes de la brigade Volvic le 28 mai. 200 plantes en pot étiquetés « cannabis » seraient vendus dans une grande partie du district. Le parquet de Clermont-Ferrand a immédiatement décidé de retirer ce lot des rayons.

Les gendarmes de l’entreprise de Riom, appuyés par le bureau d’études et les chercheurs « nouvelles technologies » de Clermont-Ferrand, ont été associés pour mener les investigations. Un fournisseur de Puydom a été rapidement trouvé. Il aurait vendu au total 400 plantes d’origine italienne, mises en vente dans sept magasins, dont deux jardineries, dans le Puy-de-Dôme.

Analyses en cours

Toutes les plantes ont été trouvées et certaines ont été détruites. Le reste a été conservé pour analyse. But, définir la nature exacte de la race saisie, et notamment de quantifier la présence de THC, qui caractérise le caractère étonnant des produits détenus.

Les autorités rappellent que les stupéfiants sont interdits à la vente et à la possession et que le commerce de tout produit dérivé du chanvre doit être conforme à la réglementation en vigueur. De plus, la vente de plantes étiquetées « cannabis » est strictement interdite en France.

#Les #gendarmes #confisquent #des #plantes #étiquetées #cannabis #vendues #dans #les #commerces #PuydeDôme

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]

Laisser un commentaire, votre avis compte!