L’Espagne annonce l’expulsion de 1500 Marocains

0
9

L’Espagne a récemment été submergée par de nombreux migrants clandestins et tente de reprendre le contrôle de la crise migratoire à Ceuta. Il annonce l’expulsion de 1 500 Marocains. Une opération menée avec la « coordination efficace » des autorités marocaines, a indiqué le ministre espagnol de l’Intérieur.

L’exode de milliers de Marocains vers Ceuta a mis l’agenda du Premier ministre espagnol à l’ordre du jour. Pedro Sanchez a dû reporter mardi son déplacement prévu à Paris pour se consacrer pleinement à l’examen de cette crise au menu de la réunion du Conseil des ministres. Le Directeur général devrait faire une déclaration officielle sur cette crise migratoire à Ceuta, une ville du côté africain du détroit de Gibraltar en face de la péninsule ibérique, à une quinzaine de kilomètres de la côte de la province espagnole de Cadix.

«Pour le moment, ma priorité est de rétablir la normalité à Ceuta. Les citoyens doivent savoir qu’ils ont le soutien absolu du gouvernement espagnol et la plus grande détermination pour assurer leur sécurité et défendre leur intégrité en tant que partie du pays face à tout défi », a écrit le Premier ministre Pedro sur Twitter. Sanchez, visible sous pression.

Un tweet qui sonne comme une réponse au texte du président du Parti populaire posté sur le même réseau social quelques heures plus tôt. « Le gouvernement espagnol doit immédiatement garantir l’intégrité de nos frontières et coordonner le retour des migrants dans leur pays avec le Maroc », a exigé Pablo Casado.

Santiago Abascal, chef de Vox, a annoncé sur Twitter que « le Maroc a envahi Ceuta avec des milliers d’attaquants en raison de l’inaction lâche et criminelle du gouvernement qui a cédé notre frontière sud ». « Nous exigeons l’utilisation de l’armée et l’expulsion des envahisseurs », a-t-il dit.

Parallèlement, le ministre espagnol de l’Intérieur Fernando Grande-Marlaska a confirmé l’expulsion vers le Maroc de 1 500 personnes qui sont venues à Ceuta hier lundi en nageant. Ce mardi, il a annoncé la détermination de son gouvernement à poursuivre cette opération «en coordination efficace» avec les autorités du royaume chérifien.

ref: afrik

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]

Laisser un commentaire, votre avis compte!