ONU : « la situation sécuritaire au Mali et dans l’ensemble de la région du Sahel se détériore à un rythme alarmant »

0
14
PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

Le secrétaire général adjoint de l’ONU aux opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix, a alerté le 15 janvier 2020 sur la situation sécuritaire au Mali.

L’Organisation des Nations Unies (ONU) vient ainsi réitérer au Conseil de sécurité sa détermination à travailler avec tous ses partenaires pour lutter contre les causes profondes du terrorisme, de l’instabilité et de la violence dans cette région d’Afrique.

La semaine dernière, 18 casques bleus de la Mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA) ont été blessés lors d’une attaque contre leur camp à Tessalit, dans le nord du pays. Jeudi, 89 soldats nigériens ont été tués, près de la frontière malienne, à Chinagoder, dans une attaque revendiquée ce mardi par l’organisation terroriste État islamique au Grand Sahara. Le 4 janvier, 14 enfants ont perdu la vie dans une attaque contre un autobus près de la frontière malienne dans le nord du Burkina Faso.

LIRE AUSSI: IKB : « Sans le succès du Dialogue national inclusif, 2019 aurait été une année noire pour le Mali »

Jean-Pierre Lacroix a par ailleurs indiqué que les groupes terroristes prolifèrent dans les régions de Ménaka et Gao, au Mali, occasionnant «presque quotidiennement des attaques d’engins explosifs improvisés contre les convois des Casques bleus ».

« Le terrorisme continue d’alimenter la violence intercommunautaire dans le centre du Mali », a indiqué le chef des opérations de paix. Pour lui, le redéploiement des unités reconstituées des Forces de défense et de sécurité maliennes dans le nord du Mali reste une priorité urgente. Le 6 janvier, les autorités maliennes ont entamé le déploiement du premier bataillon reconstitué de Bamako à Kidal via Gao. Il devrait arriver à Kidal d’ici la fin du mois. « Il s’agit d’une étape importante vers la restauration de l’autorité de l’État à travers le pays », a-t-il souligné.

« Nous sommes encouragés par l’engagement ferme exprimé par les chefs d’État des pays du G-5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) de lutter contre le terrorisme au Mali et dans la région du Sahel avec d’autres présences internationales à leurs côtés », a dit M. Lacroix en référence à la déclaration conjointe faite lundi à Pau, en France, par les Présidents des cinq pays sahéliens lors d’une rencontre organisée par le Président français.

LIRE AUSSI: Sommet à Pau : les présidents du G5 Sahel clarifient leur position

Dans le cadre de son engagement dans le Sahel, la MINUSMA n’a ménagé aucun effort pour fournir à la Force conjointe du G5-Sahel un soutien opérationnel et logistique et a répondu favorablement à toutes les requêtes qu’elle avait reçues de la Force conjointe.

.fb_iframe_widget_fluid_desktop iframe {
width: 100% !important;
}


SOURCE : https://www.w24news.com/onu-la-situation-securitaire-au-mali-et-dans-lensemble-de-la-region-du-sahel-se-deteriore-a-un-rythme-alarmant-3/?remotepost=11050

PARTAGEZ AVEC VOS PROCHES:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here