Pont de Mirepoix-sur-Tarn : des plongeurs soulèveront le pont et le camion du fond de l’eau

0
5

Une nouvelle phase des travaux commence à faire surface et à faire remonter à la surface les décombres du pont suspendu de Mirepoix-sur-Tarn, qui s’est effondré en 2019, tuant deux personnes. D’ici la fin de l’été, le camion et sa cargaison seront hors de l’eau.

Dix-huit mois après l’effondrement du pont suspendu de Mirepoix-sur-Tarn, qui s’est effondré lors du passage d’un camion et de son convoi de 50 tonnes le 18 novembre 2019, faisant deux morts, le chantier de démolition du pont est entré dans une nouvelle phase. Après le restauration de piles de ponts et d’énormes câbles, il s’agit maintenant de dégager les parties coulées, les morceaux du tablier du pont, avant que le camion et sa cargaison ne soient sortis de l’eau, qui est emprisonnée sous les décombres.

Les plongeurs découperont et remonteront les pièces

Le site vient de démarrer, il durera tout l’été. Car pour la recherche, toutes les parties du pont doivent être sorties de l’eau et soigneusement numérotées, explique Richard Fournier, directeur des œuvres d’art au conseil de faculté.

Richard Fournier – Directeur des Oeuvres au Conseil Départemental

« Le travail est délicat car il faut ranger les éléments et les couper soigneusement poursuit Richard Fournier. Les plongeurs le feront coupe dans l’eau avec un chalumeau d’une barge, puis coupe avec une soi-disant « scie à fil », qui est un fil qui s’enroule autour de l’élément pour le couper. Nous allons aménager un gué le long du Tarn pour qu’une grue puisse soulever les éléments du pont, et les évacuer dans un convoi exceptionnel vers un lieu de Villemur-sur-Tarn où ils seront stockés, classés et numérotés. « 

En un sens, ce sont des expositions dans le contexte de laenquête judiciaire en cours sur les causes de la catastrophe qui a coûté la vie à Lisa, 15 ans, et au chauffeur routier Damien Calvel, dont le convoi de 50 tonnes a été déployé dans des travaux limités à 19 tonnes.

600 tonnes d’acier et de béton

Au total, 600 tonnes d’acier et de béton seront sciées, démontées et levées.

Les poteaux et câbles du pont suspendu de Mirepoix-sur-Tarn ont déjà disparu du paysage © Radio-France
Olivier Lebrun

Sur la rive droite, côté Mirepoix-sur-Tarn, une piste sera construite à partir de la rive existante où seront placés une grue de démolition et un système de levage avec treuils. En rive gauche, côté Bessières, la création d’un gué de 35 m s’installera sur la rivière une grue pour soulever les pièces lourdes du pont effondré, préalablement taillé dans le Tarn puis évacué par un convoi exceptionnel. Une équipe spécialisée de plongeurs est déployée pour toutes les phases des travaux.

Le camion a été remonté à la fin de l’été

Un groupe de trois sociétés, mené par NGE GC, a été retenu pour entreprendre ce projet complexe qui nécessite la mise en place de solutions spécifiques.

Les préparatifs du démantèlement du Pont de Mirepoix-sur-Tarn

« Quatre plongeurs vont se relayer pour découper les morceaux de la plate-forme sur la moitié de la structure et les ramener à la surface », explique David Métais, directeur régional de NGE. de. « Le camion est retiré tout au bout du chantier pour la simple raison qu’il est désormais coincé sous les pièces du pont.. Vous devez d’abord travailler avant de sortir le camion. Aujourd’hui nous installons un ponton avec une petite grue pour travailler au milieu du Tarn. Ensuite, nous faisons venir une grue plus grosse pour sortir les morceaux dès que nous les sortons de l’eau. Le site devrait être prêt en octobre. »

L’ensemble de ces travaux sera soutenu par le conseil départemental de la Haute-Garonne, pour un coût estimé à 2,5 millions d’euros.

Un nouveau pont dans cinq ou six ans

Les curieux viennent déjà voir ce qui se passe, les piles du pont ont déjà disparu du paysage. « Ce sera génial de voir quand ils commenceront à le démonter » dit cet habitant qui vient tous les jours voir l’avancée des travaux.

« Nous avons toujours connu Mirepoix avec son pont suspendu. J’espère qu’ils recommenceront, je ne sais pas s’il sera suspendu ou non. »

Des fleurs rappellent le drame qui a coûté la vie à deux personnes dans l'effondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn le 18 novembre 2019
Des fleurs rappellent le drame qui a coûté la vie à deux personnes dans l’effondrement du pont de Mirepoix-sur-Tarn le 18 novembre 2019 © Radio-France
Olivier Lebrun

Il faudra probablement cinq à six ans pour voir un nouveau pont à Mirepoix-sur-Tarn.

Le Conseil de Faculté indique « étudier les différentes solutions techniques qui peuvent être mises en œuvre, en tenant compte l’importance de dépasser la violation (150 m) et les exigences environnementales liées au cours d’eau. Les études et travaux de ce nouveau pont dureront cinq à six ans, pour un budget estimé à 10 millions d’euros. Une phase de concertation est prévue pour cet automne. »

Pont suspendu ou non, début septembre, plusieurs projets doivent être présentés aux habitants et élus de Mirepoix-sur-Tarn.

#Pont #MirepoixsurTarn #des #plongeurs #soulèveront #pont #camion #fond #leau

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]

Laisser un commentaire, votre avis compte!