Procès de Jacques Rançon à Amiens : la mystérieuse lettre d’Isabelle Mesnage à un ami

0
6

Le quatrième jour du procès, le tribunal a commencé à interroger le suspect. Et plusieurs témoignages ont été lus, dont celui d’un ami de la victime citant une éventuelle relation amoureuse d’Isabelle Mesnage avec une collègue et une éventuelle grossesse.

Jacques Rançon est sommé de s’expliquer devant la cour d’assises d’Amiens. Il est jugé depuis mardi pour le viol et le meurtre d’Isabelle Mesnage, retrouvée morte à Cachy près de Villers-Bretonneux en 1986. Jacques Rançon a déjà été condamné à la réclusion à perpétuité pour le viol et le meurtre de deux jeunes femmes en 1997 et 1998 dans le quartier de la gare de Perpignan.

Ce vendredi matin, le président du tribunal a lu plusieurs témoignages, dont celui d’un ami d’Isabelle Mesnage qui a indiqué aux avocats de Jacques Rançon que d’autres traces avaient été sous-exploitées.

Un ami inquiet

La défense de Jacques Rançon s’appuie notamment sur le témoignage de Catherine, une amie proche d’Isabelle Mesnage, interrogée par les gendarmes au moment des faits. Catherine dit que Le comportement d’Isabelle avait changé plusieurs semaines avant sa mort. Selon elle, la cause de ce changement était Richard, un employé. Dans son témoignage il est écrit : « J’ai vite compris que Richard occupait une place importante dans sa vie. Quand elle en a parlé, j’ai vu dans ses yeux que c’était plus qu’une simple amitié. »

Mais Richard est marié et Isabelle aurait confié à Catherine que sa femme était jalouse de leur complicité.

« J’ai besoin de me trouver un papa bientôt »

Il y a aussi cette mystérieuse lettre qu’Isabelle avait l’intention d’envoyer à Laurence, une autre de ses amies, le 18 juin 1986, dix jours avant sa mort. Une lettre dans laquelle Isabelle Mesnage écrit ces mots :  » J’ai besoin de me trouver un papa bientôt Catherine précise qu’Isabelle était catholique et qu’elle était contre l’avortement avant d’ajouter : « Si elle avait été enceinte, elle l’aurait pris.  »

André, La mère d’Isabelle Mesnage avait également fait part de son inquiétude aux détectives. Dans son témoignage, elle dit que le comportement de sa fille avait changé au cours du dernier mois et demi. Elle croyait que sa fille était tombée amoureuse d’un collègue et s’inquiétait de cette situation car il était marié.

Des pistes sous-utilisées ?

L’autopsie d’Isabelle Mesnage n’a révélé aucune grossesse. Mais la piste est sous-utilisée pour Maître Xavier Capelet, l’un des avocats de Jacques Rançon : « Dans l’entourage d’Isabelle, à l’époque, _tout le monde a remarqué un changement dans son attitude_. Son amie Catherine évoque même la possibilité qu’Isabelle ait été retrouvée enceinte au moment de sa disparition et qu’elle ait pu appartenir à sa collègue qui était mariée à l’époque et qui avait voulu sauver son foyer. Il y a beaucoup d’éléments qui nous détournent de Jacques Rançon et qui peuvent évoquer d’autres pistes. « 

Richard, le collègue d’Isabelle Mesnage était acquitté. Il a fourni un alibi : il faisait ses courses au supermarché avec sa femme le jour présumé de la mort d’Isabelle.

Les avocats de Jacques Rançon envisagent de parler de chansons alternatives lors de leurs plaidoiries. Le procès a été reporté, ils pourraient avoir lieu ce samedi. Le verdict doit être prononcé immédiatement.

#Procès #Jacques #Rançon #Amiens #mystérieuse #lettre #dIsabelle #Mesnage #ami

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]

Laisser un commentaire, votre avis compte!