Procureur de la République de Toulouse en charge de l’affaire Jubular au départ bij

0
13

Le procureur de la République de Toulouse quittera prochainement la Haute-Garonne pour la cour d’appel de Paris. Dominique Alzeari gère entre autres le dossier médiatique de la disparition de Delphine Jubular, cette jeune maman tarnaise dont on est sans nouvelles depuis six mois.

Il y a du mouvement dans le monde judiciaire de Toulouse. Le procureur de la République de Toulouse, Dominique Alzéari, va bientôt quitter ses fonctions dans la ville rose pour rejoindre, en qualité de procureur général, la cour d’appel de Paris France Bleu Occitanie l’a confirmé jeudi soir, après les révélations de Médiacités.

Arrivé à Toulouse à l’été 2018 en provenance de Mulhouse, il est principalement en charge de du dossier Delphine Jubular, cette maman de 33 ans qui n’a plus donné signe de vie depuis la nuit du 15 au 16 décembre 2020. Dans cette affaire, qui lui a été remise deux semaines après la disparition, le procureur de Toulouse n’a jamais communiqué. L’enquête est suspendue aucune tutelle n’a jamais été ordonnée. Et le parquet s’est toujours abstenu de tout commentaire. Pas de conférence de presse jamais donné par le magistrat.

Pour voir ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou de commenter directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connecté ou d’intégrer des contenus initialement postés sur ces réseaux sociaux. Ils permettent également aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de publicité ciblée.

Gérer mes choix

Accusé de ne pas avoir parlé de l’affaire Jubular

Dans le dossier Delphine Jubillard, l’entourage de cette mère du Tarn a siégé au conseil d’administration, ciblant spécifiquement le procureur de Toulouse, en lui reprocher de ne pas parler. Une pétition en ligne, pour Dominique Alzéari, a été créée il y a cinq jours pour demander la vérité sur ce dossier interminable. Ce 10 juin 14 000 personnes l’ont signé.

Ce jeudi, le procureur de Toulouse s’est défendu dans un communiqué.

Je communiquerai en temps opportun, notamment pour empêcher la diffusion de fausses nouvelles dans les développements majeurs.

« Problèmes de gestion avec ses subordonnés »

Nos confrères de Médiacités Toulouse appellent surtout, ce que nous ne pouvons confirmer ce soir, de problèmes relationnels et hiérarchiques avec le personnel du palais de justice. Dominique Alzéari aurait été accusé d’une « management, attitudes et propos qui créent des tensions vis-à-vis de ses subordonnés », moins de trois ans après son arrivée à Toulouse.

Promotion, sanction, mouvement neutre, son arrivée imminente à la cour d’appel de Paris peut être interprétée différemment. Pour l’actuel président de Toulouse Pierre Dunac, ce départ est : « pas un transfert mais une promotion puisqu’il a été nommé solliciteur général ».

Par ailleurs, France Bleu Occitanie confirme également par la même occasion : la suspension provisoire du procureur d’Albi dans le Tarn voisin, Alain Berthomieu, pour « raisons disciplinairesIl n’est pas établi que cette sanction ait le moindre rapport avec les faits susmentionnés.

#Procureur #République #Toulouse #charge #laffaire #Jubular #départ #bij

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]

Laisser un commentaire, votre avis compte!