Programme TV du lundi 2 novembre : une sélection pas comme les autres

0
19

Un magazine avec Julien Courbet, une comédie avec Elsa Zylberstein et Franck Dubosc, de l’action avec le deuxième chapitre de «Kingsman» avec Taron Egerton… voici le programme de votre journée TV.

MAGAZINE. Deux fois plus de Courbet

A 10 heures, sur M 6. Des mois que Julien Courbet rêve d’adapter à la télévision « Ça peut vous arriver », son indispensable émission de radio dérivée de « Sans aucun doute », immense succès sur RTL depuis bientôt vingt ans. Sans surprise la Six – dont le groupe possède la station –, qui, elle, cherche à remettre du direct pour réchauffer son antenne, s’est laissée tenter par l’animateur de « Capital ».

Plutôt que de lancer un nouveau programme : pourquoi ne pas tout simplement proposer simultanément sur la chaîne une version filmée de « Ça peut vous arriver » ? Et c’est le grand jour pour Julien Courbet qui va désormais avoir l’image en plus du son. Lui va déménager à M 6 et investir le grand studio du 19.45 avec sa fidèle avocate Sylvie Noachovitch, tandis que le reste de son équipe sera en duplex dans le studio voisin de RTL, truffé de caméras. Sur le terrain, ses reporters seront en visioconférence, tout comme tous les anonymes dont la bande de Courbet tente, dans la joie et la bonne humeur, de régler les problèmes avec leurs assurances, leurs propriétaires, leurs voisins ou leurs agences de voyages…

Le 1,3 million de fidèles auditeurs qui l’écoute chaque matin sur RTL n’y verra que du feu : Courbet fera avant tout de la radio, avec son sens de l’improvisation inouïe. Le groupe M 6 espère faire découvrir « Ça peut vous arriver » aux gens qui n’écoutent pas la radio. A partir de 11 h 30, ils bénéficieront d’une heure supplémentaire durant laquelle Courbet ne sera qu’à la télévision. M 6 a investi de lourdes sommes pour permettre cette captation vidéo, mais le risque est minime. M 6 a promis du temps à Courbet pour réussir son pari.

PAS DE NOTE CAR EN DIRECT

« Ça peut vous arriver », magazine de consommation en direct, du lundi au vendredi, présenté par Julien Courbet. (2h30)

DOCUMENTAIRE. Et Pompéi fut englouti…

A 21h05, sur RMC Story. Le nom à lui seul est synonyme de catastrophe : Pompéi. En une journée, cette riche cité de la baie de Naples, peuplée de 15 000 à 20 000 habitants, fut rayée de la carte en l’an 79, victime de l’éruption du Vésuve. C’est cette terrible journée que vous invite à revivre ce documentaire. De nombreux historiens la racontent, presque heure par heure. Car, grâce à la mise au jour des ruines au XVIIIe siècle, la vie de la ville, avant et pendant le désastre, est bien connue. Un détail frappe : les habitants n’avaient aucune idée de la dangerosité du mont Vésuve…

Le programme mêle propos historiques et descriptions scientifiques, à l’aide d’images de synthèse : les phénomènes d’éruption d’un volcan n’auront plus de secrets pour vous. Très complet et intelligemment construit, ce documentaire se conclut sur un constat peu rassurant : oui, un nouveau Pompéi est possible et imprévisible.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

« Hors de contrôle : Pompéi », documentaire français (2019), réalisé par Julien Adam. (1h05)

COMÉDIE. Fais pas cette tête

Elsa Zylberstein, Franck Dubosc et François-Xavier Demaison, dans « Les têtes de l’emploi ». /Thierry Valletoux
Elsa Zylberstein, Franck Dubosc et François-Xavier Demaison, dans « Les têtes de l’emploi ». /Thierry Valletoux  

A 21h05, sur France 3. Si, si ! C’est bien lui, Franck Dubosc en personne, méconnaissable dans cette comédie très différente de celles qu’en produit le cinéma français : avec son pull beige et sa moustache aussi grise que son personnage aigri, Stéphane Martel, radiant à tour de tampons les chômeurs venus réactiver leur dossier. Avec Elsa Zylberstein et François-Xavier Demaison, ils sont trois à prendre en pleine figure une annonce boomerang. Employés de Pôle emploi, ils ont fait un si bon travail qu’il n’y a plus de chômeurs dans la région, et leur agence va fermer.

C’est du Ken Loach à l’envers. Dans ce film au scénario si original, Dubosc ne sourit jamais mais le spectateur se marre, notamment grâce au personnage de Cathy Bergin qu’incarne Elsa Zylberstein, qui fait des étincelles là où tout est censé s’éteindre.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

« Les têtes de l’emploi », comédie française d’Alexandre Charlot et Franck Magnier (2016), avec Elsa Zylberstein, Franck Dubosc, François-Xavier Demaison… (1h30)

DRAME HISTORIQUE. Le souffle de la Palme d’or

A 20h50 sur France 5. Irlande, 1920. Des paysans s’unissent pour former une armée de volontaires contre les troupes anglaises. Damien abandonne sa carrière de médecin pour rejoindre son frère Teddy dans son combat. Plus tard, un accord passé entre les deux camps déclenche une guerre civile qui met face à face les deux frères. Dès le début du 59e Festival de Cannes en 2006, ce vent de cinéma avait imposé son souffle, son intensité, sa dureté aussi. La brutalité de certaines scènes cueille d’entrée le spectateur par uppercuts successifs. Mais le cinéaste n’use pas gratuitement de cette violence, pas plus qu’il ne cherche à étouffer un accent mélodramatique à une ou deux reprises. Le résultat est un film puissant, implacablement inspiré. Une belle et méritée Palme d’or.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 4/5

« Le Vent se lève », drame historique anglo-irlandais de Ken Loach (2006), avec Cillian Murphy, Padraic Delaney… (2 heures)

TÉLÉFILM. Poker menteur à Monaco

A 21h05, sur TF 1. Il était une fois… un choc des cultures. Un jour, le jeune Mehdi, habitant de La Courneuve (Seine-Saint-Denis), qui vit toujours chez sa mère, décide de s’envoler pour Monaco après avoir gagné au Loto. Amateur de poker en ligne, il veut se frotter aux richissimes joueurs du casino. Pour cela, Mehdi se fait passer pour un prince marocain. Mais sa rencontre avec une mystérieuse femme de chambre va rebattre les cartes…

Sur une histoire aussi probable qu’un confinement du prince Albert à La Courneuve, cette comédie romantique nous dépayse avec ses palaces, son rocher, ses yachts, ses décapotables et sa mer d’azur. Agrémentée du charmant Rayane Bensetti et de la ravissante Anne Serra, la carte postale est belle, alors on pardonne au scénario ses coups de bluff et on se laisse prendre au jeu.

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 3/5

« Il était une fois à Monaco », téléfilm français de Frédéric Forestier. Avec Rayane Bensetti, Anne Serra, Antoine Duléry, Chantal Ladesou… (2 x 40 minutes)

FILM D’ACTION. Royal !

Taron Egerton, dans « Kingsman : le cercle d’or ».Twentieth Century Fox
Taron Egerton, dans « Kingsman : le cercle d’or ».Twentieth Century Fox  

A 21h15, sur C 8. Revoilà les agents secrets britanniques cinglés ! Après « Kingsman : Services secrets », en 2015, Eggsy, interprété par Taron Egerton, la jeune recrue de cette agence d’espions, est de retour. La recette est identique : les mêmes comédiens principaux, toujours plus de délires, de combats rapprochés et d’humour « so british ».

Le scénario, s’il est calqué sur celui du premier film — les Kingsman doivent sauver le monde —, développe tout de même quelques originalités. La méchante est ainsi interprétée par une Julianne Moore délirante, sorte de Mary Poppins givrée devenue dealeuse à grande échelle. Et Elton John joue son propre rôle, kidnappé par la supervilaine

LA NOTE DE LA RÉDACTION : 3/5

« Kingsman : le cercle d’or », film d’action américano-britannique de Matthew Vaughn (2017), avec Colin Firth, Julianne Moore… (2h21)


SOURCE: https://www.w24news.com

QU’EN PENSEZ-VOUS?

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube en cliquant ici

Vidéo du jour: De la cocaïne retrouvée dans une école maternelle de Seine Saint Denis, deux enfants hospitalisés

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments]

Laisser un commentaire, votre avis compte!