Terrorisme en Afrique de l’Ouest : ce que dit la CEDEAO

0
10

Alors que le Burkina Faso est touché par l’attaque de Solhen, le président de la CEDEAO, le chef de l’État ghanéen Nana Akufo-Addo, a exhorté les pays africains à unir leurs forces pour mettre fin au terrorisme.

Selon un rapport de Pusle, qui s’est rendu au Burkina Faso pour exprimer ses condoléances au peuple du pays, Nana Akufo-Addo a déclaré que la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent est une lutte collective et a assuré le président Kaboré et le peuple. des pays de la CEDEAO pour débarrasser la région de cette menace.

Lire aussi Cours de vote au Bénin : les premiers constats de la CEDEAO

L’actuel président de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a également indiqué que la question de la lutte contre le terrorisme sera au menu du prochain sommet de l’organisation le 19 juin. Akufo-Addo a également souligné que la réforme institutionnelle sera au menu de ce sommet.

Il a noté qu’avec des pays comme le Mali, le Burkina Faso, le Niger, le Nigeria et la Côte d’Ivoire, qui ont été les plus touchés par le terrorisme et l’extrémisme violent ces derniers temps, il est important que les pays d’Afrique de l’Ouest se réunissent pour faire face à la menace. offrir.

Lire aussi Terrorisme de la CEDEAO : les chefs du renseignement se réunissent à Cotonou

Ivoirweb

#Terrorisme #Afrique #lOuest #dit #CEDEAO

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]

Laisser un commentaire, votre avis compte!