URGENT / Vaccin contre le Covid-19: Voici une maladie neurologique rare dont souffrent deux volontaires

    0
    2347

    Deux volontaires d’AstraZeneca souffrent d’une maladie neurologique rare, a révélé le Times, citant des documents internes de la société. La société déclare toutefois que leur maladie n’est pas liée au vaccin.

    AstraZeneca a annoncé, mardi 8 septembre, avoir suspendu l’essai clinique de son vaccin contre le Covid-19 après qu’un des participants a contracté une affection inexpliquée. Selon le Times citant des documents internes de la société, une deuxième volontaire d’AstraZeneca souffre de cette même “maladie neurologique rare”. Le groupe pharmaceutique anglo-suédois a publié samedi les détails des essais, après avoir été critiquée pour le manque de transparence entourant les tests de son vaccin très attendu.

    La première participante aux essais britanniques, menés en collaboration avec l’Université d’Oxford, est tombée malade après avoir reçu une dose du vaccin expérimental en juillet. Elle a été diagnostiquée avec une myélite transverse, une maladie inflammatoire rare qui affecte la moelle épinière, provoquant une faiblesse, des altérations sensorielles et un dysfonctionnement du système nerveux autonome.

    Le 6 septembre, les essais ont de nouveau été suspendus après qu’une deuxième femme s’est sentie mal. Toutefois, ils ont repris en Grande-Bretagne, au Brésil, en Inde et en Afrique du Sud moins d’une semaine plus tard. Cependant, les États-Unis n’ont pas encore donné leur feu vert à la poursuite des tests. Une personne familière avec la situation, qui s’est entretenue avec le Times sous couvert d’anonymat, a déclaré que la maladie avait aussi été identifiée comme une myélite transversale.

    Cette annonce a semé le trouble car il s’agit de la première d’une telle nature parmi les dizaines d’essais cliniques en cours dans le monde. AstraZeneca, qui a administré son vaccin à quelque 18.000 personnes dans le monde, a déclaré dans ses documents internes que ces deux cas étaient «peu susceptibles d’être associés au vaccin, ou qu’il n’y avait pas suffisamment de preuves pour dire avec certitude que les maladies étaient ou non liées au vaccin.»


    SOURCE: https://www.w24news.com

    Partners:

    Journal D’Afrique (https://www.journaldafrique.com/)

    Ebene News (https://www.ebenenews.com/)

    Abonnez-vous à notre chaîne Youtube en cliquant ici

    Vidéo du jour: De la cocaïne retrouvée dans une école maternelle de Seine Saint Denis, deux enfants hospitalisés

    Laisser un commentaire, votre avis compte!

    [gs-fb-comments]

    Laisser un commentaire, votre avis compte!