URGENT: Voici le verdict final pour PAUL CHOUTA

0
17

• Paul Chouta est condamné à 23 mois de prison et une amande de 02 millions de FCFA

• Il est incarcéré depuis près de deux ans pour une affaire de « diffamation » l’opposant à Calixte Béyala

• En principe, dans les toutes prochaines heures, il recouvrira la liberté

23 mois de prison et une amande de 02 millions de FCFA. C’est la peine que vient de prononcer le juge du tribunal de grande instance du Mfoundi à l’ncontre de notre confrère Paul Chouta et deux autres accusés.

Il faut souligner que cette sentence représente la totalité de jours passés dans la prison centrale de Yaoundé par Paul Chouta. En principe, dans les toutes prochaines heures, il recouvrira la liberté.

Arrêté depuis le 28 mai 2019 par les policiers, le lanceur d’alertes est accusé de diffamation, propagation de fausses nouvelles. Il a été interpellé à la suite d’ une plainte déposée par l’écrivaine Calixthe Beyala. On reproche au prévenu d’avoir posté sur sa page facebook, une vidéo montrant l’écrivaine en pleine discussion avec un homme dans la cour d’un établissement scolaire à Douala. La demande de mise en liberté provisoire introduite par la défense avait été rejetée par le tribunal. C’est en avril 2020 que les débats ont débuté.

Aussi faut-il rappeler que cette affaire a été renvoyée 27 fois.

Il y’a quelques jours, « Calixthe Beyala, le « Grand prix du plagiat » a annoncé que le journaliste Paul Chouta, qu’elle maintient en prison depuis 2 ans, sera condamné à 4 ou 5 ans d’emprisonnement. La Française Banganté-Eton est couchée dans la maison de son ex-mari à Pantin, mais donne des ordres à la justice BIYAMEROUNAISE », écrit Remy Ngono sur sa page Facebook.

Pour l’Ong Reporters sans frontières, le détenu fait l’objet d’un harcèlement judiciaire : « Détenu depuis deux ans sans jugement, le journaliste Paul Chouta reste en prison. Le juge qui devait rendre son verdict ce jeudi a ajourné l’audience au 18 mai le temps de rédiger sa décision. Rsf dénonce ce harcèlement judiciaire et demande la libération immédiate du reporter », a mentionné le représentant Afrique de cette Ong de défense et protection des droits des journalistes.

ref: camerounweb

QU’EN PENSEZ-VOUS?

[comment]

PUB

Laisser un commentaire, votre avis compte!

[gs-fb-comments] [comment-form]

Laisser un commentaire, votre avis compte!