World news – FR – Les anticorps fabriqués en laboratoire montrent une promesse pour le traitement du Covid-19 – Laminute.info

    0
    24

    Un traitement par anticorps fabriqué en laboratoire a montré des résultats encourageants dans la prévention des hospitalisations dues au covid-19, du moins dans certaines données préliminaires. Mardi, la société pharmaceutique Eli Lilly a annoncé que son traitement expérimental par anticorps avait permis de réduire le taux d’hospitalisations chez les personnes atteintes de covid-19 traitées en ambulatoire, par rapport à un groupe témoin placebo. Mais les résultats ne sont pas encore clairs.

    Le traitement d’Eli Lilly, appelé LY-CoV555, est un anticorps monoclonal. Les anticorps monoclonaux sont des anticorps créés à partir d’une seule cellule, clones en laboratoire. Bien qu’ils soient basés sur des anticorps produits naturellement par le système immunitaire, ils sont souvent modifiés pour être plus efficaces ou plus sûrs dans toutes les tâches qu’ils sont censées accomplir. Les anticorps monoclonaux sont utilisés en médecine pour traiter des affections telles que le cancer, les maladies auto-immunes et les infections virales, et les scientifiques ont beaucoup d’espoir quant à leur utilisation pour traiter l’infection qui cause la covid-19.

    LY-CoV555 est dérivé d’un type d’anticorps neutralisant – un anticorps qui empêche le coronavirus SARS-CoV-2 d’infecter les cellules – trouvé chez les survivants du covid-19. Il a été initialement découvert par des scientifiques de la société de biotechnologie AbCellera, qui a depuis noué un partenariat avec Eli Lilly pour le développer. Un essai de phase III pour le LY-CoV555 est déjà en cours, en collaboration avec les National Institutes of Health.

    Ces derniers résultats proviennent d’une «analyse intermédiaire» des données d’un essai de phase II du LY-CoV555. L’essai en cours, nommé BLAZE-1, vise à tester la sécurité et la dose optimale du traitement plus que son efficacité. Il est censé recruter 800 participants d’ici la fin, tous diagnostiqués avec un covid-19 léger à modéré mais pas nécessairement assez malades pour nécessiter une hospitalisation ou des soins d’urgence. Les volontaires ont été randomisés dans l’un des quatre groupes: l’un recevant un placebo et les trois autres recevant des doses variables de LY-CoV555.

    Ceux qui ont reçu du LY-CoV555 (dans tous les groupes de doses) étaient moins susceptibles de nécessiter une hospitalisation ou de se rendre aux urgences que ceux qui ont reçu le placebo, a déclaré mardi la société. Juste 1,7% des patients LY-CoV555 avaient besoin de soins hospitaliers, contre 6% sous placebo, soit une réduction relative de 72% du risque. De plus, le traitement a semblé bien toléré, aucun événement indésirable grave lié au médicament n’a été signalé et il semble y avoir peu de preuves de la forte résistance innée du virus à l’anticorps chez les patients.

    «Ces données intermédiaires de l’essai BLAZE-1 suggèrent que le LY-CoV555, un anticorps spécifiquement dirigé contre le SRAS-CoV-2, a un effet antiviral direct et peut réduire le COVID-hospitalisations liées, «  Daniel Skovronsky, directeur scientifique d’Eli Lilly et président des laboratoires de recherche Lilly, a déclaré dans un déclaration libéré par la compagnie. «Les résultats renforcent notre conviction que les anticorps neutralisants peuvent aider à lutter contre le COVID-19.»

    Bien que la société ait déclaré qu’elle prévoyait de présenter ces résultats dans une revue à comité de lecture, cela ne s’est pas encore produit, donc tous les résultats doivent être considérés avec prudence pour maintenant. Et tandis que les résultats semblent globalement prometteurs, il y a quelques bizarreries cela pourrait les remettre en question.

    Par exemple, ce n’est que dans le groupe qui a reçu la dose moyenne de LY-CoV555 (2800 milligrammes), que l’objectif principal de l’essai a été atteint, où le groupe de traitement avait des niveaux de virus significativement plus faibles dans leur système que le placebo. groupe; aucun résultat similaire n’a été observé dans les ou hautgroupe de dose. Ce n’est pas nécessairement accablant, mais de nombreux médicaments ont tendance à avoir une courbe dose-réponse, où leurs effets sur le corps sont d’autant plus puissants que la dose est élevée.

    Il est possible que cet essai n’ait tout simplement pas été efficace pour mesurer la véritable force du traitement – empêchant le virus de se développer plus tôt que si rien n’était fait. En effet, la société fait valoir que ses premières analyses montrent que les personnes recevant du LY-CoV555 avaient moins de virus dans leur système au troisième jour que le groupe placebo. La plupart des personnes participant à l’essai, placebo ou non, avaient éliminé l’infection au jour 11; il est possible qu’un bénéfice supplémentaire du traitement ait été détectable chez les patients qui étaient malades plus longtemps.

    Il est également possible que les résultats positifs, y compris le taux d’hospitalisation plus faible, soient un hasard statistique. Même si c’est le cas, il n’exclut pas que les anticorps monoclonaux puissent être un traitement utile, en particulier pour les cas plus graves. Cela signifie simplement que tous les premiers résultats, aussi bons soient-ils, doivent être soigneusement étudiés par les autres et reproduits avant de pouvoir en être sûrs.

    Enregistrer mon nom, mon e-mail et mon site web dans le navigateur pour mon prochain commentaire.

    Les cookies nécessaires sont absolument essentiels au bon fonctionnement du site. Cette catégorie inclut uniquement les cookies qui garantissent les fonctionnalités de base et les fonctionnalités de sécurité du site Web. Ces cookies ne stockent aucune information personnelle.

    Tous les cookies qui peuvent ne pas être particulièrement nécessaires au fonctionnement du site Web et qui sont utilisés spécifiquement pour collecter des données personnelles des utilisateurs via des analyses, des publicités ou tout autre contenu intégré sont qualifiés de cookies non nécessaires. Il est obligatoire d’obtenir le consentement de l’utilisateur avant d’exécuter ces cookies sur votre site Web.

    Source: https://laminute.info/2020/09/16/les-anticorps-fabriques-en-laboratoire-montrent-une-promesse-pour-le-traitement-du-covid-19/

    Antibody, Coronavirus, Eli Lilly and Company

    World news – FR – Les anticorps fabriqués en laboratoire montrent une promesse pour le traitement du Covid-19 – Laminute.info

    QU’EN PENSEZ-VOUS?

    [comment]

    Laisser un commentaire, votre avis compte!

    [gs-fb-comments] [comment-form]